Browsing Category

Tard le soir (après 23h)

  • Inattendue

    Paris. Maison Sauvage, en contrepoison

    Les rues touristiques parisiennes entonnent bien souvent un hymne carabiné, cynique et paresseux à la table. Entre arnaque et honte nonchalante, elles s’amusent des gogos, les installent en terrasse…

  • c 'était pas trop compliqué, enfin presque

    Paris. Le Publicis Drugstore, c’est bien mieux

    Publicis Drugstore, retour aux sources Pour ainsi dire, le Drugstore des Champs-Élysées ne nous intéressait plus. Sans doute parce qu’il était si joliment marqué par une époque: les minets,…

  • Paris. Quatre restaurants pour ouvrir la nuit

    Restaurants de nuit C’est souvent un peu minable dans l’assiette, non sans raison, car dans la salle se joue l’une des plus sexy comédie de la Capitale. Quatre adresses…

  • Et non, ce lundi, je ne déglingue pas...

    Paris. Palais de Tokyo, enfin à la hauteur

    Les Grands Verres, le goût du temps Rien de plus parisien que de dîner dans un lieu stimulant, avec de bonnes têtes, beaucoup d’esprit et le souffle de l’époque.…

  • c'est lundi, donc un petit coup de déglingue...

    Paris. Radio Eat, mouais…

    Radio Eat, le restaurant allumé Cette grande maison est belle comme tout avec ses arrondis, ses ondes maternantes. C’est une grande maison aussi accueillant les chaines de Radio France.…

  • Plutôt réussi

    Paris. Drugstore, façon Frechon

    Publicis Drugstore, retour aux sources Pour ainsi dire, le Drugstore des Champs-Élysées ne nous intéressait plus. Sans doute parce qu’il était si joliment marqué par une époque: les minets,…

  • bien !

    Paris. National, en première division

    Sincèrement, on aurait tort de se plaindre, certes l’endroit (hôtel également) se veut trendy, joue la fashion et la posture, mais pourquoi bouder  son plaisir: le cadre est superbe…

  • comme avant

    Paris. Anahi, le come back de l’été

    Chaque jour un restaurant ouvre à Paris. Un autre ferme. Les bourrasques tombent sur n’importe qui. Puis s’en repartent. Anahi, rue du Vertbois, aurait du disparaitre du paysage. Tour…

  • décibels

    Paris. La bande-son des tables 2/2

    L’Opera Le lieu est pourtant diablement bien gaulé (architecte Odile Decq), mais la sauce n’a jamais vraiment prise. Pourquoi? On ne sait jamais. Sans doute la clientèle, qui hors…

  • souple

    Paris. Le Passage à l’abri des regards

    Dîner pour 40 euros est chose jouable à Paris, faut il éviter les pièges des menus imposés et miser illico sur des adresses bienveillantes. Vivent ainsi ces « clandés » planqués…

  • joli mais sans âme

    Paris. Noto, oh no…

    je me faisais une joie de dîner seul un samedi dans un restaurant « italien » de luxe à la salle Pleyel. Un livre extra avec moi (« vie de Henry Brulard »,…

  • faut voir

    Paris. Le Bel Ordinaire, la ville mise en scène

    La table en chêne est magnifique. Elle est biblique. On pourrait imaginer une scène, un Jesus trônerait. Mais on ignore quand il a réservé. En attendant, voici le Bel…