Browsing Category

Et plus si affinités

  • sur son quant à soi

    Paris. Okuda, Japon calme

    C’est l’éternelle question de ces restaurants japonais de haut vol et de fortes additions: ils le cherchent pas à épater, ni à rajouter, mais bien souvent à s’effacer, rester…

  • Une pavlova sans chantilly, ça vous dit ?

    Ça, le lundi, mieux vaut ne pas être dans le coin…

    J’ai toujours un faible pour les endroits de luxe. Sans doute parce que ce n’est pas mon univers et, par chance, je n’ai jamais été fortuné. Du coup, j’aime…

  • malgré l'adorable Toni

    Paris. Sardegna a Tavola, bon mais bonbon

    J’adore cette adresse, connue il y a une vingtaine d’année, en ses tout débuts, car il y a là de la générosité, de l’accent sarde, franchement, c’est bon, mais…

  • Tout de suite très fort

    Paris. Comice, étoile joliment méritée

    Récemment pour M le magazine du Monde, je suis allé visiter cette adresse…     C’est rare qu’une table fasse une telle unanimité. De partout, les compliments fusent, les…

  • Elle en a repris pour vingt ans...

    Paris. La ronde de la Rotonde

    Il y a peu, pour le M le supplément du Monde, je suis allé à cette adresse de Montparnasse- Vavin… C’est malin. Il aura suffit d’une soirée historique et…

  • c 'était pas trop compliqué, enfin presque

    Paris. Le Publicis Drugstore, c’est bien mieux

    Publicis Drugstore, retour aux sources Récemment pour M le supplément du Monde, j’ai pu me rendre à cette adresse, voici un petit résumé de mes impressions…     Pour…

  • C'est lundi, il me semble que l'on y déglingue, non ?!

    Paris. Crillon sans voix

    Récemment pour M le supplément du Monde, j’ai pu me rendre à cette adresse, voici un petit résumé de mes impressions…   C’est toujours tentant de rebattre les cartes.…

  • sharp !

    Paris. Pertinence, fatalement…

    Il existe déjà des manufactures à tubes (hit factory), à best sellers. Des buteurs nés. On pourra bientôt ajouter des cuisiniers à étoiles. Il suffit presque maintenant d’appuyer sur…

  • joli mais sans âme

    Paris. Noto, oh no…

    je me faisais une joie de dîner seul un samedi dans un restaurant « italien » de luxe à la salle Pleyel. Un livre extra avec moi (« vie de Henry Brulard »,…

  • on l'avait presque oublié...

    Paris. Toyo toujours si bien

    C’est un peu idiot, mais cela faisait un bail que je n’étais pas allé déjeuner chez  Toyomitsu Nakayama, au restaurant Toyo. Pourtant, j’adore la cuisine de cet ancien cuisinier…

  • Pfou...

    Paris. Quinsou, le retour d’Antonin

    Lorsqu’un chef revient de loin, on se demande toujours où va le mener sa lanterne. Parfois, il se perd. D’autre fois, il retourne, tel Ulysse, « plein d’usage et de…