Browsing Category

75011

  • souple

    Paris. Le Passage à l’abri des regards

    Dîner pour 40 euros est chose jouable à Paris, faut il éviter les pièges des menus imposés et miser illico sur des adresses bienveillantes. Vivent ainsi ces « clandés » planqués…

  • nouvelle version

    Paris. Le Six Paul Bert est de retour

    Le Six Paul Bert, le compte y est Dans le foisonnement des formules et faux menus, il devient rare de dénicher des menus autour de 25 euros assumant honnêtement…

  • bien !

    Paris. Brutos, début de flammes

    Ce soir là, en début de service, la salle du nouveau restaurant Brutos est vide. Nous sommes les seuls à cette nouvelle adresse posée près du square Gardette, non…

  • ...je n'avais pas déglingué

    Ça faisait longtemps qu’un lundi…

    Certes, il y avait le menu « surprise » où l’on se laisse guider dans l’obscurité. Ca va une ou deux fois et à part deux-trois génies de la scénographie. Bien…

  • (j'aime)

    Paris. Hello mister Jones !

    Le Onzième arrondissement de Paris ne cesse de se densifier en restaurants. Pourtant, il est encore des rues calmes que l’on remonte sans même détailler les façades. C’est parfois…

  • (aidez-moi, je n'y arrive pas!)

    Paris. Les mystères de Biglove…

    C’est vraiment le hit de la saison, un véritable tabac, une clameur, un enthousiasme. Quoi donc ? Les Big, East et Ober Mamma ouverts à Paris par Tigrane Seydoux…

  • cave du tonnerre...

    Paris. Vantre, le triomphe du simple

    Il faudrait accepter parfois que l’actualité des restaurants ne soit pas seulement constituée de cow boys en plâtre, de chefs à huit mains et quinze succursales, de sonneurs de…

  • Une de mes préférées (encore !)

    Paris.Le Sot l’y Laisse, et vous ?

    Parfois, il est des tablées qu’il faut museler. Voyez vous le genre ? Des râleurs professionnels, des jamais contents, des jamais assez, des empêcheurs de manger en rond, des…

  • allons savoir pourquoi...

    Paris. Zut, j’ai été déçu par East Mamma

    Depuis le temps que l’on m’en bassinait les oreilles, mais à chaque fois, la file d’attente (la queue, si vous préférez), m’en dissuadait. Et puis un beau jour, j’ai…

  • Paris. Achille

    Les éternels retours de Pierre Jancou

    Il y a dans la cuisine de Pierre Jancou comme une musique répétitive à rythmes courts. Une sorte d’ivresse de derviche tourneur, se rapprochant par sillons de son ilot…