Paris. Table tonique, le Café Macqueen

petit jap de poche

Oh celui-là, j’étais passé à côté. Même en passant à vélo, je l’avais loupé. J’aime bien ce genre de moments oû l’on cherche, tâtonne et enfin se pointe la table attendue. À l’intérieur, on se presse sur les petites…

3/3. Blue Lagoon, l’innocence de l’air

petit carnet de voyage

Le meilleur moment. Si vous aimez les extrêmes et toutes les variations, vous serez servi en mars. Sinon, l’été est avenant avec ses incartades imprévisibles. L’hiver est gothique et désirable. Dans sa valise. Tout son armoire. Chandails, collants, bonnets,…

Le livre de la saison ? Nagori

Le grand retour de Ryoko Sekiguchi

Pourquoi de saison ? Tout simplement, car cet auteur prolixe (le Club des Gourmets, la Voix Sombre, L’Astringent, Manger Fantôme, fade, Diner Fantasma, nombreux guides dont l’extra sur Kyoto, Paris et Beyrouth) nous livre l’un de ses plus beaux…

Islande 2/3. L’innocence de l’air

voyage rare

(suite du reportage) Les vents continuent de pousser. Quoi? On ne le saura jamais. D’ailleurs, ils font tellement peur ici qu’ils n’ont pas de nom. On ne leur parle pas. Il ne reste plus qu’à gagner les bains du…

Islande 1/3. L’innocence de l’air

joli voyage

Il y a peu pour Série Limitée, des Echos, j’ai eu la chance de me rendre dans ce magnifique pays… L’Islande appartient encore à ces terres préservées. C’est ici qu’un hôtel à ouvert ses portes avec un infini doigté,…

Paris. Tomo, une petite planque jap’ toute en douceurs…

quelques places paisibles

Dans l’entrecroisement des rues Little Tokyo, voici le temple du dorayaki, ce petit pancake délicatement fourré de pâte de haricots azuki. Il s’est ouvert un beau jour sans crier gare, et dès midi, les becs sucrés du quartier viennent…

Alice Waters était à Paris pour présenter son dernier livre

l'art de la cuisine simple

C’est une femme admirable avec un humanisme gourmand dont devraient s’inspirer bien des chefs. Une sorte de militantisme pour une alimentation heureuse et responsable. Je remercie Camille Labro d’avoir eu la gentillesse d’organiser cette rencontre. Je me souviens bien…

Paris. Dilia, au comptoir, c’est bien…

italien ingénu

J’étais déjà venu ici et j’avais passé une soirée mezzo mezzo dans la salle avec le menu dégustation. Et puis j’ai compris qu’en s’installant au comptoir, on pouvait avoir la paix et bien dîner. Service masculin et décidé, plats…

C’est curieux, mais d’Aznavour…

je ne retiens que cela

Les disparitions ont quelque chose d’étrange. La nouvelle arrive, les éloges pleuvent et vous restez avec votre parapluie et votre sentiment. Un « grand artiste » disparait et immédiatement, en vous, quelque chose afflue. Sans filtre. Parfois, c’est fort. Même démesuré.…

Paris. Chic confidentiel, la Maison du caviar

le dernier Costes fonctionne en off

Pas de publicité, pas de téléphone, une sorte de cénacle, de club, voici la dernière ouverture de Gilbert et Thierry Costes ( Café Costes, le Café Français à la Bastille, Thoumieux, le George, Etienne Marcel, Ruc…). Il s’agit de…

Paris. Le Grain de Riz, vraiment allumé

attention, ça graillonne à mort !

À chaque fois que j’y vais, c’est un peu à reculons. À chaque fois, j’en ressors avec la banane. Pourquoi ? D’abord la patronne est totalement allumée, drôle, énergique, directe. Mais surtout sa cuisine est du même métal avec…