Favignana. Petits plaisirs quotidiens…

tono e gelati

Sur l’île de Favignana, au large de Trapani, en Sicile, les plaisirs quotidiens sont si simples: manger du thon à toutes les sauces (menthe), il y a également la poutargue rayonnante, omniprésente et puis ensuite les glaces de partout.…

Sicile. Le charme des petites îles

Favignana

Rien de plus jouissif que de dédoubler un voyage. Partir, certes. Mais ensuite, prendre les tangentes.Ici à Palerme, prendre un autobus qui mène en une heure vers Trapani, puis un bateau pendant une bonne demi heure. Et vous voici…

Palerme. le bonheur des vieux palaces

Grand Hotel Et des Palmes

Paradoxalement, avec le boum des locations saisonnières, les palaces désertés par les vacanciers pratiquent de tels prix que l’on peut  y retourner et bénéficier de tarifs paisibles, mais surtout palper l’âme de ces magnifiques institutions. Celui ci a été…

Kerdruc. Le Bistrot de l’Ecailler

chaque fois, je succombe...

Une jolie crique, pas grand monde, une table bien ajustée, avec la fraîcheur de la marée, la vivacité des poissons…un bon vin blanc, des frites maison…Pfou, que dire de plus ? Rien. l’Ecailler du Bistrot, c’est à Nevez, près…

Sapporo. La bière, en attendant les beaux jours

j'avais oublié ce petit couplet...

A Sapporo, sur l’île d’Hokkaido, au nord du Japon, les hivers sont longs.  Et rendent les gens mélancoliques. Il y a alors une sorte de réponse à cette cette gamme de teintes sourdes ce sentiment trouble, c’est la transparence…

Marseille. L’Idéal, enfin presque…

j'ai adoré

Lorsqu’on entre dans l’opulente épicerie de Julia Sammut, on comprend tout de suite pourquoi cette ex-ambassadrice du Fooding est revenue non loin de ses terres, s’installer à Marseille. Tout est dans la bonne humeur, la générosité, les parfums. Mieux…

Paris. Pertinence, fatalement…

sharp !

Il existe déjà des manufactures à tubes (hit factory), à best sellers. Des buteurs nés. On pourra bientôt ajouter des cuisiniers à étoiles. Il suffit presque maintenant d’appuyer sur un bouton et hop, ça dégringole. Voici depuis peu à…

Paris. La bande-son des tables 2/2

décibels

L’Opera Le lieu est pourtant diablement bien gaulé (architecte Odile Decq), mais la sauce n’a jamais vraiment prise. Pourquoi? On ne sait jamais. Sans doute la clientèle, qui hors spectacle, assume médiocrement son rôle: mélangeant tout et n’importe quoi:…