24 08 16
Paris. Miss Marple reçoit

Paris. Miss Marple reçoit

Ouvert il y a peu, ce genre d’adresses est déjà au garde à vous, nickel dans ses argenteries, profond dans ses banquettes, doux dans ses velours bleu canard et finalement assez discret  sur cette avenue de la Motte-Picquet. Il faut dire qu’à la baguette, il y avait ce jour là, Marie France Cohen (la cofondatrice de Bonpoint et Merci) et sa belle soeur, Martine. « Souriez, disait discrètement la première à l’une des employées déjà irradiante, lorsqu’on est fier de travailler pour une belle marque! ». C’est résumé un peu l’ambition travaillée à la roquette, fenouil, quinoa et grenade, d’un salon de thé voué au bien être de votre corps avec des plats du jour sensés et pensés . Il y a là bien entendu des jus de frais de céleri, persil, pomme, fenouil, orange, pomme, gingembre ( 9€ tout de même), des tartes  (sucrées et salées) du jour délicieuses. Le lieu est idéal pour le faux-exercice parisien par excellence (le brunch: 35€), mais sincèrement, face à ce déploiement hautement appliqué, il serait injuste de chicaner même si cela fait partie des moeurs de la ville. Comptez 35-40 euros par personne.

...

Lire la suite

22 08 16
Paris. Loulou sort du bois...

Paris. Loulou sort du bois…

Il y a peu, on connut, au Musée des Arts Décoratifs, à Paris, le spectaculaire emplafonnement d’un « grand » chef, venu cachetoner et se mangeant une tarte mémorable dans ce lieu superbe donnant sur les jardins du Louvre. Jamais simple ces lieux bénis des Dieux. Ils en ont en eux un venin redoutable: la tyrannie de la beauté et par là donc, l’hystérie d’une clientèle aux humeurs hérissées. Pour cela, il fallait des pros de la girouette, à savoir des restaurants à la mode (Monsieur Bleu). Il y faut toujours doser, tout en outrant les musiques, les ourlets des jupes des serveuses. Il faut le cynisme d’un docteur Mabuse pour que le chef ne prenne pas le melon et lève le pied sur la pédale. Qu’il délivre une cuisine comprise par tous. Une sorte de gastronomie pour les Nuls, que l’on puisse lire la carte en un battement de cils, un espéranto mondial au babil gentil et sourcé. Pour cela, le répertoire italien s’y colle toujours. C’est un peu la bonne à tout faire de la cuisine sur terre. Parce que c’est une cuisine de mamma, compréhensive, heureuse et simple. Faut il encore la faire avec bonne humeur, humilité, et respect. Disons que Loulou ne se foule pas trop. Il assume, déclenchant des tomates farcies honorables, un vitello tonnato (22 euros !) joli et donc commun. Les spaghetti à la vongole ont les praires inondées dans un bain d’huile pendant que les desserts s’entartent joyeusement. La coupe « très gourmande » aux fruits rouges ne l’est pas du tout; les glaces dites turbinées à la minute, le furent sans doute dans l’heure et arrivent avachies, froides (et non glacées), sucrailleuses. Comme si les nourritures tendaient leur postérieur pour ramasser un coup de martinet bien mérité; intervention que ne renierait pas une clientèle revenue de tout, joliment friquée et le montrant plus que de raison. Ne pensez pas pour autant que cette adresse ne  présente guère d’intérêt. Disons qu’il ne se situe pas dans l’assiette, mais dans le spectacle de la comédie humaine. Et pour cela, l’addition outrageuse est plus que justifiée. Et en cela, Loulou est irrésistible.

...

Lire la suite

15 08 16
Rio de Janeiero. Mon adresse préférée ?!

Rio de Janeiero. Mon adresse préférée ?!

0114

Sans doute l’une des meilleures adresses de la ville, en dehors des grosses locomotives. Pour son franc-parler, ses plats rentre dedans et la fraîcheur des produits.

Les beignets de bacalao, les viandes mijotées vous arrivent à fond les ballons. Dehors, il fait chaud, dedans la bière s’occupe de rectifier le tir car ici elle est reine : carte hautement musclée. La chef passe parfois de table en table,  car elle est ici fort connue. Adoubée par les chefs et les médias, elle déroule une cuisine sans esbroufe, parlant au ventre et au cœur. Il y avait ce jour-là, un magnifique osso bucco immortalisé par un photographe. Hélas, c’était la dernière portion. Si vous passez dans le coin, venez tôt. Cela dit, comme dans beaucoup de restaurant de Rio, le service est souvent continu. Du coup, vers 15h, nous avons hérité d’un service décontracté et d’une salle paisible. Vraiment bien…

...

Lire la suite

11 08 16

Rio… Vous vous souvenez ?

RIO: LA FILLE D’IPANÉMA MARCHE COMME UNE ALGUE…

Si vous allez à Rio, n’oubliez pas seulement de monter la haut, mais aussi d’aller au restaurant la Garota d’Ipénéma, en hommage de la célèbre chanson de Vinicius de Moraes. c’est du reste le nom de l’avenue où se situe cette table bondée en permanence.


Tablée sonores et rieuses, viandes en abondance sur des barbecues de table, servies avec des légumes sans importance et heureusement bigrement boustés par les caipirinha du bar.

C’est ici donc qie venait s’installer Vinicius de Moraes et chaque matin, il voyait cette fille blonde filer à la plage d’Ipanéma, située juste au bout de l’avenue. C’est un peu cela Rio, et ces filles pétillantes, ondulantes, faisant la <ginga>, cette houle sensuelle et radieuse du corps. Nulle ville au monde bouge aussi bien…

...

Lire la suite

05 08 16
Cracovie: un des meilleurs hôtels, le Copernicus

Cracovie: un des meilleurs hôtels, le Copernicus

Au pied du château royal de Wawel, cette belle demeure située sur Kanonicza Street, la rue la plus ancienne de Cracovie, pose tout de suite le ton avec sa façade gothique. On imagine volontiers pourquoi de nombreuses célébrités se sont emmitouflées dans cet hôtel au luxe hors du temps. Des Prix Nobel – Czesław Miłosz et Wisława Szymborska, se sont attablés au restaurant ainsi que des stars de cinéma et les politiciens: Andrzej Wajda, Roman Polanski, Morgan Freeman, Vaclav Havel et Helmut Kohl. Cela donne aux visiteurs d’une nuit ou de quelques jours, cette impression étrange et agréable d’appartenir de façon fugace au souffle de l’époque. Les chambres ont la patine du temps et le confort discret qui font du Copernicus une adresse hors du temps. Piscine, spa, conciergerie complètent cette adresse idéale pour parcourir la ville à pied.

...

Lire la suite

03 08 16
Cracovie...un peu de shopping

Cracovie…un peu de shopping

Forum Mody. Un peu à l’écart de la ville, sur l’autre rive de la Vistule, une plateforme commerciale réunissant jeunes créateurs, cafétaria, barbier et vaste terrasse aux beaux jours. ul, Konopnickiej 28. www.forumprzestrzenie.com

Louer une bicyclette. Tous types de vélo avec même des options pique nique et circuits accompagnés auprès de cet organisme: cruising Krakow, tours & rental: +48-514 556 017. www.cruisingkrakow.com

29 07 16
Cracovie. Et si l

Cracovie. Et si l’on se tapait quelques restaurants ?!

Restaurants

Klezmer-Hois. Excellente programmation musique traditionnelle juive écoutée religieusement pendant le diner yiddish tout aussi scrupuleux. Belle atmosphère et toujours de l’émotion.Ul. Szeroka 6.Tel.: +48. 411.16.22.

El Red

Tout nouveau bien vu, joli design post industriel et viandes aux taquets pour cette adresse fréquentée par les forces vives de la ville.

Ul,Slawkowska 3. Tel.: +48.680.900.666.