Archives du tag: copenhague

01 07 11
Copenhague, Geranium, bon mais un peu barbant...

Copenhague, Geranium, bon mais un peu barbant…

Pourtant, j'avais amené un bon livre, mais je me suis un peu ennuyé au restaurant Geranium.  C’est Noma mais version très sérieuse, un peu trop du reste par le dernier du vainqueur du concours Paul Bocuse, ceci expliquant cela. Intéressant mais interminable menu végétarien de haute lignée. Per Henrik Lings Alle 4, 8 (+45.69.96.00.20 ; www.geranium.dk). 90€. Cela dit, regardez, c'est beau, très travaillé… (photo F.Simon)


joli non, mais voyez vous ce que je veux dire sur le côté haute technique très poussée…

...

Lire la suite

30 06 11
Copenhague: la réussite de Kodbyens Fiskebar

Copenhague: la réussite de Kodbyens Fiskebar

 

 

Kodbyens Fiskebar. Dans le quartier des entrepôts, un bar fringuant dans sa vivacité, ses smorrebrods et petites assiettes dégustations. Vaste bar où l’on peut déjeuner et dîner et surtout décrocher une place lorsque tout est complet. Ambiance mélangée, conviviale et parfois festive. J'avais vraiment bien aimé ! Flaesketorvet 100 (+45.32.15.56.56 ; www.fiskebaren.dk) . 25€ (photos F.Simon)

 

29 06 11
Copenhague, Royal Café, un peu trop surfait...

Copenhague, Royal Café, un peu trop surfait…

 

Royal Cafe. Au cœur de la ville, dans un vaste magasin parfait pour se ruiner en objets design, un café immortalisé par la création de ses smuchis, petits plats miniatures, entre sushis et smorrebrods. Futiles, pas mauvais et gentiment marketing. Sans doute, en a t on trop parlé…Amagertotv 6 (www.theroyalcafe.dk). 20€.(photos F.Simon)

 

28 06 11
Copenhague: 42°C Raw, la petite bête qui monte...

Copenhague: 42°C Raw, la petite bête qui monte…

 

 
42°C Raw
. Au Café Royal, je préfère, non loin de là, plus informel mais plus spontané, ce minuscule café créé par Jesper Rydhal , proposant salades du jour, plats légumiers, pizzas colorés et bon sentiment. Parfait pour se requinquer sainement. Pilestraede 32 (+45.3212.3210 ; www.42raw.com). Comptez 18€. 

Au-delà de la mode, des personnes comme Jesper Rydahl, ont voulu se rapprocher un peu plus des Danois. Lui aussi pense qu’il faudra un certain temps pour que cet enthousiasme partagé ailleurs touche les gens d’ici : <C’est un peu comme avec notre équipe nationale de football, nous avons  été fiers d’elle ; maintenant, la gastronomie attire le monde. Copenhague est la capitale nordique de la haute cuisine ; il faut cependant faire des lieux simples, accessibles à tous>. Alors, avec ses partenaires, il a créé 42°Raw, température maximale à laquelle il travaille les produits. Ce café à la mode fait un tabac avec ses compositions légumières, ses graines et ses gâteaux sans sucre, ni laitages. Mieux encore, Jesper ne se remet toujours pas de la visite de la princesse royale. Elle est passée avec des amis, a commandé quelques salades et acheter un livre de recettes <Raw> (crues). Situé au-dessus, le journal Berlinjske a aussitôt dépêché l’un de ses reporters ; la télévision a suivi : Jesper peut respirer, son affaire est bien lancée. <Ce qui est nouveau ici, dit-il,  c’est que les gens commencent à prendre l’habitude d’aller au restaurant, c’est comme une révolution> (photos F.Simon). 

...

Lire la suite

27 06 11
Copenhague, l

Copenhague, l’irruption d’une ville gourmande

 Alors qu’un livre célèbre la cuisine de René Redzepi, du restaurant Noma, récemment estimé comme étant la meilleure table au monde,  la ville de Copenhague s’ébroue à la gastronomie. Elle sort lentement de ses limbes joliment designée pour se pencher sur ce qui attire ici le monde entier, la haute cuisine. Mais qui l’indiffère quelque peu.

La gastronomie est une drôle de toupie. A peine nous a t elle girouettés avec le moléculaire ludique et poétique, entre Mary Poppins et Einstein, la voici qui nous renvoie brouter l’herbe des pays nordique. Si vous souhaitez animer un dîner de foodies (ces dingues de bouffe) prononcez avec la bouche <Noma>, le dernier restaurant dont on parle. Et vous verrez l’agitation.

...

Lire la suite