Prolongation 3/6. Marseillan, la cuisine du sourire

C'est au Beach

Parfois un plat, même une salade, transmet un message. Même si les cuisines sont au loin, que la carte est simplette comme dans ce restaurant de plage, à Marseillan- Plage, entre Agde et Sète. Cette station fut créée il y a soixante-dix ans par un homme avisé et visionnaire. Il choisit d’en faire un village avec des petites maisons. En ces temps-là, pensant favoriser les garçons, on leur léguait la terre (les vignes bien souvent), les filles ne récupéraient que du sable, bref le vent. Ce dernier tourna tant et si bien qu’elles devinrent propriétaires joliment dotées. Marseillan- Plage, c’est un peu une enclave dans les coups de butoir de l’immobilier ravageur. Une sorte de pays oublié. Même les courants l’ont épargné, se délaissant plus loin des résidus de goudron. La plage est longue d’une quinzaine de kilomètres et trace sans état d’âme une quasi ligne droite. Des transats, des baigneurs, un horizon, de la mer et notre camping, le Beauregard. Une famille s’y est installée en 1926 et depuis lors, le terrain passe de génération en génération. Pas de mobile homes, juste des caravanes classiques, un brin datées, le fil pour sécher les maillots de bain, les parcelles au cordeau. Et notre cabane de bord de mer, « pour grignoter ». Il y a des  burgers veggie, des tartares de boeuf, des bagels saumon frites, de la seiche à la plancha, des moules marinières au thym et au romarin…Et ce message, donc  ?! C’est la gentillesse. Désarmante mais qui nous donne des plats généreux, appliqués, précis, faits avec amour et bonne humeur. Rien de compliqué, juste de l’entrain, des produits corrects, de l’ordonnancement dans les larges assiettes. Du reste en repartant, on peut croiser la cuisinière qui apparait dans l’encadrement d’une fenêtre. Elle s’appelle Julie. Et sourit. On devrait toujours manger la nourriture des gens qui sourient. Ils transmettent à ce qu ‘ils préparent leur bonté, le nerf si souvent oublié de la cuisine. Celle du du don. Desserts du même élan réalisés par un pâtissier, avec candeur , écume de chantilly, pavlova aux fruits rouges, fondant au chocolat, tarte aux pommes. Le tout joué sur la terrasse en promontoire, les vaguelettes répétitives, les stries de lumières tamisées par les canisses.

Séjourner. Demeure Terrisse, 2 Rue du Général de Gaulle, à Marseillan.  Tèl.: 04-67-21-07-02. demeureterrisse.com; à partir  159 euros la nuit. Également les Chambres d’Andréa, 6 Boulevard Pasteur. Tel.:04-67-11-26-37. leschambresdandrea.com. A partir de 140€.

Venir. Par le train, on descend à la gare d’ Agde. TGV nombreux depuis Paris (4h14).

Dommage. Ne prend pas la carte de crédit,  sport local.

Le Beach restaurant, camping Beauregard-Plage, 250 Chemin de l’airette, 34340 Marseillan Plage. Tel.: 06-15-99-61-50.

Mercure: températures de saison.

Décibels: le joli murmure d’une plage l’été.

L’addition. Comptez 30 euros.

Minimum syndical: moules marinières au thym et romarin: 12€.

Verdict: ah oui !

No Comments

Leave a Reply