Paris. La table d’Angèle: le sain honoré

Convenable

La vogue vegan continue de creuser son sillon. De partout fleurissent des fleurs de pavé, tendres et croustillantes. Si le genre était au début punitif avec des atmosphères de bibliothèque d’Allemagne de l’Est, le style a bien changé. La clientèle a gagné en fraîcheur et bonne humeur et surtout les nourritures n’ont rien du rata de cantine. Elles veulent être jolies, parlent avec des dentales et parfois de la gourmandise. La guinguette d’Angèle appartient à cette galaxie, marketant à mort son identité (brunch à l’Alcazar, livre chez Marabout). Sa petite adresse de poche à Voltaire, à Paris, est adorable avec ses chaises de jardin (attention, c’est riquiqui) et les plats et salades du jour, jouent le registre avec certes parcimonie, mais détermination.  Le green stew de légumes d’hiver au lait de coco, citronnelle et riz est joliment joyeux, la lunchbox fait le job (riz noir, lentilles au gomasio, rillettes de sardine, gingembre et curcuma, betteraves rôties). Tarte au citron exquise pour clôturer ce moment tonique.

Soupe du jour 6€ +Plat du jour 11€+  tartelette 5€ = 22€.

La Guinguette d’Angèle, 2, rue du Général-Renault, 75011 Paris.

No Comments

Leave a Reply