Paris. Supu Ramen, il y avait une petite voix intérieure…

Elle me disait: « N’y va pas…n’entre pas! ». Pourtant, ce fut plus fort que moi, je suis entré dans le restaurant de ramen ouvert par Guy Savoy, sur le quai des Grands Augustins. Que diable est-il donc allé faire dans ce genre d’aventure ? Au demeurant, et pourquoi pas? Le problème avec les cuisines populaires et si simples comme les ramen, c’est que cela fonctionne à la rondeur, à la générosité. Et c’est pas cher ! Et là ? Disons que c’est chiche et cher: 12,80€ les ramen végétarien avec des nouilles trop cuites, un peu molles, grassouillant…Heureusement, il y avait dans l’assaisonnement une note acidulé bienvenue. Sinon, quelle tristesse s’accommodant fort bien d’une clientèle peu regardante…Accueil à deux vitesses avec un patron un peu rude et des serveuses très gentilles, comme d’hab quoi à Paris. Déco jeune et discutable.

53, quai des Grands Augustins, 75006 Paris.

No Comments

Leave a Reply