Paris. Le nouveau Robuchon est arrivé

Avec les sakés Dassaï, il ouvre cette semaine en petite vitesse

Celle-ci, on ne la voyait pas arriver. Mais au 184 rue du faubourg Saint-Honoré, on s’activait depuis quelques lustres autour d’un chantier assez singulier. Aux manettes, le groupe japonais Dassaï qui a su convaincre Joël Robuchon de se rapprocher de lui pour concevoir un projet autour du saké, s’appuyant sur une boutique traiteur, boulangerie, pâtisserie ainsi que sur une partie bar-salon de thé, bar à saké  (avec en ambassadrice, Kaoru Ida) et au premier étage, un restaurant gastronomique. Ce dernier ne reprendra par la thématique des Ateliers mais plutôt celle de Yoshi (à Monte Carlo) respirant la cuisine japonaise avec la touche Robuchon et surlignée par la présence des sakés. Il n’y aura donc pas de vins (sauf demande express avec une carte réduite), mais surtout la gamme complète des sakés Dassaï. La boutique-boulangerie-pâtisserie était ouverte dès ce week end avec surtout des plats à emporter « Joël Robuchon »; compositions servis en bocal et plus qu’agréables à l’image de ce sauté d’agneau, carottes, aubergines, cumin, coriandre, citron; ou encore la paella avec crevette, calamar, volaille. À noter également, sandwiches variés, viennoiseries. Les pâtisseries sont très fines, rien à voir avec la mode actuelle des gâteaux narcissiques et trop marqués. Décor très graphique et pour l’ensemble, un atmosphère graphique et tonique. Bien sur, on reviendra dans quelques temps voir ce que donne le restaurant…Pour le monent, c’est ouverture en douceur…attendez une quinzaine ! 

No Comments

Leave a Reply