Paris. L’Accolade, XVeme rugissant

à garder sous le coude

Accolade, le XVeme rugissant

C’est à se demander si le recul ne permet pas aux cuisines de s’épanouir. Loin de la fournaise gastronomique à Paris, dans un Quinzième arrondissement parfois esseulé en son sud, il existe des tables sereines et vaillantes. On pense bien évidemment au Grand et Petit Pan (rue Rosenwald ) mais il y a aussi cette Accolade, naguère appelée Jadis. Un nouveau chef-patron  est en place. Il s’appelle Nicolas Tardivel (ex-Etchebest, la Cantine du Troquet). Il déroule avec force et tranquillité une cuisine classique, sillonnant les produits du marché et quelques tendances contemporaines: formidable velouté de cresson-oeuf à 64°c et lard blanc, profonde poitrine de cochon (33 heures avec ses pois cassés et jus de cochon à la sauge); cabillaud courtois dans son bouillon dashi, épinards, betteraves et shitake. En dessert, à ne pas manquer, le mille feuille à la vanille, délibérément anachronique dans son volume et sa gourmandise. Très bon service.

Velouté de cresson 9€+ poitrine de cochon (33 heures)  19€+ millefeuille Vanille 10€ = 38 euros.

L’Accolade. 208, rue  de la Croix-Nivert (XVe). Tél.: 01 45 57 73 20. Tlj sf sam. (déj.), dim. et lun. (dîn.).

No Comments

Leave a Reply