Montréal 1/6. Montréal, lorsque le local renverse la Capitale

l'esprit d'escalier

 

Récemment, j’ai eu le plaisir de passer quelques jours à Montreal, pour Air France Magazine. Voici quelques impressions…

La mondialisation n’en finit pas de surprendre par ses pliures inattendues. La dernière en date concerne les grandes villes. Elles perdent cette aura de « capitale » pour se diffracter en expressions locales. Celles des quartiers vivants et réfractaires. Montréal n’échappe pas à cette réappropriation ludique et colorée avec Mile End, Little Italy, le Plateau…

  1. L’esprit d’escalier

C’est unique au monde, ces escaliers extérieurs fourmillent dans le quartier Plateau Mont-Royal. Soudainement ils décrochent du deuxième étage, du troisième. Obligatoires (1920), puis interdits, maintenant tolérés, ces escaliers donnent une respiration avec les jardinets,  créent un voisinage pittoresque. Probablement le culte de la conversation, certainement son esprit. C’est la signature du quartier et ses triplex, un surcroit de lignes dans un univers hautement graphique et au final, la convivialité bavarde.

No Comments

Leave a Reply