J’ai tellement adoré passer huit années, ici à Nantes, au 1, place Graslin…le soir, vers 19 heures, j’entamais ma permanence de nuit à Presse Océan , rue Santeuil, et ce, jusqu’au petit matin : chute de cyclos, meurtres, incendie, hold up, concerts rock…l’émerveillement étrange et constant.

No Comments

Leave a Reply