Bientôt, nous parlerons de Marrakech…

Je reviens de Marrakech. Vous savez, ce n’est pas une ville facile à écrire. Car elle joue beaucoup. Elle est trop visitée, trop commentée, trop signifiante. Tellement dense, surjouée. Du coup, comment s’en extraire, comment en parler? C’est ce que j’ai essayé pendant trois petites journées, et dans quelques semaines, vous aurez le papier dans les Echos-Série Limitée…Je vous parlerai notamment de la pastilla du Royal Mansour. Elle est vraiment bonne, merveilleusement cristalline, jouant le registre comme il faut, avec bonté, générosité et surtout cette technique étourdissante, celle des grands plats au monde, à la fois raffinée mais pas tapageuse. Je vous parlerai des parfums de la ville, de Serge Lutens avec quelques adresses de bonne qualité, dont un hôtel: le Berber Lodge. Voila, à très vite !

No Comments

Leave a Reply