Contact

Pour nous contacter, passez par les emails suivant :

  • Rédaction : redaction [ at ] simonsays.fr
  • Webmaster : webmaster [ at ] simonsays.fr
  • Newsletter : newsletter [ at ] simonsays.fr
  1. Le site a pris un sacré coup de jeune. Son attractivité en est boostée! Passage obligé de ma revue de presse du matin. Tous mes voeux de longue vie (Ouf !, on est le 31).

  2. Je ne suis pas emballé par la typo des titres. Je la trouve vieillotte et peu lisible.
    Et je trouve la typo des textes un peu trop petite et trop maigre…

  3. Cher François,

    Excellent début d’année ….puisque je retrouve Simon-Says, en version visuellement rajeunie – cet orange, tendance, on le sait, mais quelle importance -, cet orange, donc, qui m’emmène tout droit dans les vergers de Sicile, là-bas, entre l’Etna et Syracuse… Le tout à bien peu de frais ! Merci, donc…

    Merci aussi pour tous les lieux auxquels vos pas de l’ancien site m’ont ( ou nous ont, c’est selon) guidé à travers le monde, tout particulièrement Hanoï et Copenhague, où le RELAE a été une expérience bien singulière, étonnante et goûteuse ( mais quels goûts, au fait ? Indéfinissables, comme les textures – et c’est bien ce qui en fait la majeure partie de son intérêt, en dehors de l’ambiance, certains clients osant dire (je pense à une jeune femme italienne) que vraiment, elle n’aimait pas ses racines de je ne sais plus quoi : le plat lui fut changé derechef, et elle, remerciée par les cuisiniers d’avoir osé ! Le tout dans un quartier un peu improbable mais plein de charme, qui permet en outre de discuter avec le Taximan de son hôtel à la rue en question. Pas mal, comme ajout collatéral.

    Vous venez de poster sur Le Coq Rico – que j’ai eu l’occasion de découvrir il y a un peu moins d’un an, un samedi midi autour de la table commune du fond – la pintade était absolument délicieuse, la tablée aussi – et j’ai eu le temps de nouer des relations avec un sublime Kyoko, qui attendait son amie, japonaise elle également- et qui retournait le soir même dans son Tokyo de résidence. Nous lui avons offert un verre de notre « Papesse » pour la faire attendre plus confortablement, et depuis, nous échangeons mails et quelques photos sur nos petites vies respectives. Un vrai bonheur : elle est époustouflante de beauté et de grâce – la femme que j’aurais aimé être, quelque part :).

    Il faut dire qu’elle et moi voyageons beaucoup, souvent – et avons un amour (presque) immodéré pour les cuisines, les vins, les convives, parfois. Pour la vie, en somme.J’avais ce jour là pensé à vous – tout comme je m’étais demandée il y a quelque temps au Bonaparte si ce n’était pas vous, attablé avec quelques personnes. L’anonymat a vraiment du bon.

    Quelques mots sur moi ( avec peut-être un intérêt pour vous) : je vis en permanence entre Paris et Bruxelles – et voyage presque toujours autant qu’avant. Demain, Rotterdam et la Haye, après-demain Médina, l’ancienne capitale de Malte et après- après-demain, Shimla, près de la frontière Indo-Tibétaine

    Alors je me disais que, peut-être, puisque vous semblez souhaiter un site un peu plus participatif, je pourrais parfois vous faire profiter de mes bonnes (les moins bonnes on s’en passe – et puis elles sont légion) adresses, à commencer par celles de Bruxelles, que vous n’avez pas eu ou la chance ou le temps ou l’envie – ou les trois à la fois – lorsque vous êtes allé passer un quelques jours là-bas en compagnie d’un ami.

    What do you think , en ce 14 février, seul jour de l’année ou un édit personnel recommande de ne tester (sauf cas de force très très majeure) aucun restaurant. ?

    Bien à vous,

    Victoire

  4. Juste pour réagit à la dernière en date du Michelin : une étoile au « 1741″ à Strasbourg ; non mais…c’est un blague ??? le 1741, pour moi, c’est chichiteux, et c’est tout. Le décor : chichi ; le service : chichis ! le menu : chichi et l’addition : idem ! Non, franchement. Quand je pense que 1741 est maintenant au même niveau de grade que l’émouvant et enthousiasmant Umami dans la même ville…Le Michelin, cette année encore, ne fera pas sa révolution. Surtout ne changeons rien…c’est bien français, ça.
    en tous cas, merci pour le Michelin en direct, ça m’évitera de dépenser des sous inutilement encore cette année, et ça permet surtout de vous lire. Bravo pour le site, quel plaisir !

  5. Bonjour,

    Je suis fan de vos critiques et de l’humour et la poésie qu’il y a dans chacune d’elles.

    Je dois organiser pour ce vendredi (28/02)un dîner en amoureux à Paris pour mon chéri qui va fêter ses 54 ans.
    Nous sommes tous les deux des épicuriens. Pourriez-vous me suggérer des restaurants intimistes pas chichis ni ampoulés pour rien dont l’assiette nous laisserait un souvenir inoubliable. Pas de problème de budget. Quand j’aime je ne compte pas !
    Merci
    Isabelle Sordier
    06 26 40 82 77

  6. Belle réussite. Le ton est toujours présent, la pertinence des adresses aussi. C’est toujours un plaisir ces promenades culinaires… Pour ce qui est du participatif, si vous avez besoin d’une photographe lorsque vous faites des sujets plus étoffés, n’hésitez pas à me contacter. Je serais ravie de découvrir de nouvelles tables en votre compagnie. Estelle

  7. Bonjour! I am a writer at PEOPLE magazine in the U.S. working on a story on the 100th anniversary of the Hotel du Cap Eden-Roc. I see you have authored several books on the subject. Do you think you could speak with me for a few minutes (in English) regarding the story? My deadline is Thusday, 5/1. Please let me know. Merci!
    -Michelle Tauber, Senior Writer, PEOPLE

  8. Vite, vite Monsieur simon, allez boire le plus incroyable café que j’ai bu, depuis celui d’un barista fou à l’aéroport de Copenhague : le minuscule « café Kitsuné » situé dans la galerie du Palais royal…Ils ont : 1. La Marzocco, la rolls des machines à café, et savent la régler et l’utiliser parfaitement 2. un incroyable café du Brésil, qui blance de ces saveurs : short-bread ; amandes ; noisettes ; vanille …haaaa. Ils sont quand même incroyables dans la recherche de perfection, ces japonais ! Courez-y !!!

  9. A Auxerre, enfin un endroit ou l’on mange bien. L’Aspérule, 34, Rue du Pont, 89000 Auxerre tel: 03 86 33 24 32. Le chef Keigo KIMURA un ancien de chez VEYRAT. Menu à 39euros, entrée plat , dessert sublime. Vous devriez aller faire un tour.

  10. Bonjour François Simon
    Si vous commencez à visiter coins et recoins de petits ou grands restaurants, vous aurez du travail jusqu’à votre retraite.
    Tout est critiquable !
    Quel but recherchez-vous ?
    Il ne faut pas « matraquer » un établissement entier sous prétexte « qu’un carrelage au sol est plus haut que l’autre » !
    A votre place j’aurais terminé par une note positive.
    Le restaurant gastronomique ne mérite pas ce genre de publicité.
    Je persiste à dire que le restaurant La Coquille de Concarneau vaut le détour.
    Enfin c’est juste mon avis.

  11. Bonjours,

    j’ai trouver le siège mondial des bobos parisien.
    « Les peres populaires » dans le 20 eme
    C’est super bon un menu unique une cuisine de produit cest presque gratuit
    Une equipe jeune et dynamique
    il faut essayer
    cordialement THOMAS

  12. Bonjour François,

    Je travaille dans la communication et quand un de mes plus gros clients en visite à Paris m’a dit « Paule, je voudrais que vous m’emmeniez dans un restaurant où le tout Paris des médias va déjeuner », j’ai automatiquement penser à vous pour m’aider à trouver the good place to lunch !

    Auriez-vous des adresses pour déjeuner et d’autres pour dîners qui répondent parfaitement au brief : Etre vu et voir ce que Paris compte d’influenceurs dans les médias et les pipeules ?

    MERCI POUR VOTRE AIDE PRECIEUSE

    Paule

  13. Bonsoir ,
    J’ai pensé à vous en lisant l’article de l’avocat Frédéric Gras paru dans le dernier Légipresse :
    « la critique gastronomique et le droit ou Amphitryon et les deux palais »
    Si cela vous intéresse, je me ferai un plaisir de vous le faire parvenir.
    Belle fin d’année à tous.
    CR

  14. Très bien, cher François, ces commentaires sur La Petite Maison niçoise que je trouve exécrable, bête pour tout dire. J’aime beaucoup La Merenda mais il y a désormais dans cette ville de jolies petites adresses comme Le Canon, rue Meyerbeer, par exemple. Vous dire aussi que j’ai passé quelques jours merveilleux à Sansepolcro où j’ai mangé avec bonheur ces nourritures à la fois solides et raffinées de Toscane. Et notamment Al Coccio où ces plats simples atteignent parfois la perfection. Connaissez-vous cet endroit?

  15. Dear Mr.Johnson,

    I’m writing you from Istanbul Turkey. I’m following your writings aout restaurants and Congratulations for your effort. I think you have never been in Istanbul before ( I didn’t find something about the city) We have a wonderful city where there are many wonderful restaurants and a wonderful food history. I strongly recommend you to visit our country and Istanbul. I’m a food critic too ( not a journalist just a blogger http://www.fahrigediz.com and instagram: fahrigediz ). I can write you places where you have to visit. And if you want I can accompany you during your visit to explain our food culture.

    Sorry if I disturb you.

    Regards
    Fahri Gediz

  16. Bonjour,
    Cette fois-ci, même si Simon Says, je vous le déconseille… Attention Les Jalles (rue des Capucines, Paris 2) a changé de patron depuis un mois !! Arrivée salle vide à 21h, forte odeur d’essence de vanille provenant d’une petite bouteille placé par terre à coté de la table (déjà on trouvait cela étrange pour un restaurant réputé pour ses vins), repas pas mal sans plus et surprise de la fin – on ne prend pas la carte bleue (c’était écrit en tout petit sous la liste des desserts). Obligés de sortir pour chercher de l’argent. Grosse déception pour notre premier restaurant recommandé par Simon. J’espère que notre prochain choix sera meilleur ! Fiona

  17. Bonjour,
    Il faudrait que vous donniez plus de viralité à vos pages. Avec des tags Twitter et Facebook au bas de vos articles.
    Ce serait top !
    Bises gourmandes

  18. Bonjour,
    Je suis abonnée à votre newsletter , et je suis vos conseils dès que possible, si vous venez en Loire-Atlantique, je serais ravie de vous faire découvrir ma maison d’hôtes  » La Guérandière » et aussi découvrir l’hôtel familial  » Le Sud-Bretagne » à Pornichet où le chef Gilles Laurent qui à été le second de ma maman en cuisine pendant des années lui succède avec bonheur.

    Cordialement.

    Valérie Lauvray
    Maison d’hôtes  » La Guérandière »
    5 rue vannetaise
    44350 Guérande
    02.40.62.17.15 / 06.86.77.84.43
    http://www.guerandiere.com

  19. Bonjour Monsieur Simon,

    Notre équipe vous suit et vous lit et relit depuis plusieurs années déjà, et nous serions très heureux de vous accueillir autour d’une assiette et d’un verre de vin au Chateau Chapeau Cornu et à son restaurant le Capella. Notre chef Mickael Brinioli, vous préparera de succulents mets.

    Avec l’espoir de vous accueillir, je vous souhaite beaucoup de bonnes tables,

    Epicuriennement,

    Marion Schneider, assistante de direction,
    Chateau Chapeau Cornu
    310 rue de la Garenne
    388890 Vignieu

    http://www.chateau-chapeau-cornu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>