Archives du tag: Stephane Simon

02 10 14
Bruxelles, le Cousin accuse un léger faible...

Bruxelles, le Cousin accuse un léger faible…


Sur le chemin de retour des Sablons, j’adore m’arrêter ici, pousser la porte et me mettre à l’arrêt devant les vitrines de ses chocolats en attendant ma récompense…

Pour moi, Frederic Blondeel fait beaucoup plus pour la réputation de qualité des chocolats belges que ces grandes enseignes envahissantes comme Leonidas ou encore Marcolini.
Le chocolat est travaillé dans son atelier près de Furnes, en Flandres. Les prix sont sans entourloupe : 10,50 euros les 100 g, 20€ les 250 g, 38€ les 500g pour les ballotins, le sachet à 6,90€.
Je vous recommande le chocolat d’équateur (70%) en bloc cassé avec des noisettes (200g pour 9,5€). Mon moteur vers 18H, quand le corps appelle la douceur…


Frédéric Blondeel – chocolatier –  rue de la paille, 32. Bruxelles 1000. Tel 02 502 21 31.

...

Lire la suite

23 09 14
Le Cousin est passé au Peninsula, son reportage commenté...

Le Cousin est passé au Peninsula, son reportage commenté…

L oiseau blanc

J’y suis allé, sans réserver. Au téléphone, c’était soit-disant « complet »… En arrivant à 3 comme un bouquet de fleurs, on a eu droit à une table en terrasse du bistronomique du Peninsula. Je vous fais la visite en 10 photos.

Photo 1
La salle intérieure, verrière magnifique, déco inspirée les pionniers de l’aviation… L’oiseau blanc en souvenir de Nungesser et Coli. On pouvait craindre le pire. C’est assez réussi.


Photo 2
La terrasse, vue sur les toits de Paris à 180•. A couper le souffle, c’est dans ces instants qu’on partage avec nos amis chinois leur amour juvénile de Paris.

Photo 3 et 4
La carte. C’était prévisible: ce sont des prix de palace. Sauf le menu Oscar Bravo (entrée, plat, dessert) à 55€. Ça c est bien vu, let’s shake (et checke!)

Photo 5
Les couverts, c est chargé. La timbale en argent en guise de verre, c est un peu surannée…


Photo 6
Moules à l’agastache (une herbe anisée) avec deux types de chou-fleur
Langoustine… Franchement? Zéro défaut.

Photo 7
Cabillaud, girolles tomates, coco. Portion un peu chichiteuse, mais poisson parfaitement cuit. Ça tourne bien en bouche.

Photo 8
Dessert. Pain perdu, glace à la vanille. Le
Pâtissier est un as. C’était bien revisité, élégant pour une recette populaire jadis. Ça vaut une jolie note…

Photo 9
L’addition. Deux menus, une entrée et un plat à la carte : 212€, soit 70€ par tête, sans vin. Cher. On paye le décor et le confort  incomparable du palace…

Photo 10
Un dernier coup d œil pour la route…


Peninsula – L’oiseau blanc – avenue Kleber – tel : 01 58 12 28 88

...

Lire la suite

16 09 14

Los Angeles, Trois Mec, la version accoustique par le Cousin



Trois Mec : le chef est un tatoué!

Décrocher une table à 3mec c’est comme aller à un rendez vous important. On y va avec un peu d’appréhension, on ne veut pas rater ça.
Il n’y a que 24 places dans ce restaurant niché sur un parking de North Highland qui joue les modestes derrière la devanture d’une enseigne de chaîne de pizzeria cheap.
Et c’est un des contrastes intéressants du lieu:  la ringardise de l’extérieur avec le CV impressionnant du chef. Passé chez Marc Meneau et Alain Passard, la notoriété de Ludovic Lefebvre a explosé après sa participation à The Taste, l’équivalent de masterchef sur NBC. Un grand et beau mec tatoué que les californiennes adorent.

...

Lire la suite

04 09 14
Bruxelles, Cousin nous a décroché une adresse à 10 euros...

Bruxelles, Cousin nous a décroché une adresse à 10 euros…



Jolie ouverture d’un coffee corner Ponti, rue Henri Mösse, face à la Bourse. Ça se presse déjà  pour un café torréfié maison, des pâtisseries comme des bijoux, des mini-sandwiches ou les remarquables cheese-cakes. Décor qui revisite bien notre époque, au pied d un
Immeuble 1900 juste rénové dans le nouveau quartier piétonnier du Centre.
Sur place, un café, un thé, un mini sandwich à la poularde et asperges, 10€ tout rond. What’s else?

Ponti –  rue Henri Mösse 41 – Bruxelles 1000 – ouvert 7 jours sur 7 de 8:00 à 22:00. Tel : +32 2 502 88 42 – pas besoin de réserver

...

Lire la suite

18 08 14
Los Angeles, le coeur de Cousin a encore battu fort...

Los Angeles, le coeur de Cousin a encore battu fort…


Simple comme un cube

Superba c’est d’abord simple comme un
cube posé sur Rose avenue. Ouvert sur la rue, c’est facile d’y entrer, pas toujours d’y avoir de la place. Le mur, face à l’entrée, a été dessiné par Geoff McFetridge, jeune illustrateur de LA qui a désigné le film Her. Le reste du lieu respire parfaitement à l’aise dans son époque.

La carte aussi qui tient sur un recto-verso. Quand on commence à dévisager l’assiette de son voisin et qu’on pourrait l’emporter chez soi, c’est bon signe. Et c’est ce qui va vous arriver. J’ai eu envie de ce sandwich de poulet frit (fried chicken sandwich 16$) avec ses rondeurs de brioche qu’on imagine manger un peu salement avec les doigts. Les chips maison finissent d’emporter la mise avec ce croquant ajouté au moelleux du brioché.
Mais pour le brunch, on peut se laisser aller aussi à un œuf juste sunny side simplement couché sur un lit de pommes de terre rissolées, avec quelques herbes, des brocolinis et quelques oignons roussis pour soutenir le goût simple de la régression (veggies and eggs 16$).
Mais le plat signature de la maison ce sont les spaghetti carbonara, (smoked buccatini carbonara 19$) qui arrivent comme une chaise à porteur avec un jaune d’œuf juste chaud mais encore à cru. Tout le plaisir est alors de le pointer avec le couteau et d’y enrouler les pâtes… La meilleure façon de reprendre le dessus sur une journée sans entrain. A prix doux.

Superba
533 Rose Ave, Los Angeles, CA 90291,
+1 310-399-6400
Ouvert tous les jours de 10:00 à 22:30

...

Lire la suite

12 08 14
Los Angeles: le Cousin avait besoin de fraîcheur...

Los Angeles: le Cousin avait besoin de fraîcheur…


Farmshop

A force d’avoir la tête de travers, à Los Angeles, vous avez envie d’une pause. Cela tombe du bon côté de la pièce:  Farmshop est un « Bon marché » format maison de poupée qui aurait, au contraire du mouvement général, rétrécit en s’exportant aux États-Unis. Alors, imaginez aller dîner ou déjeuner dans une épicerie fine, au milieu des bons produits qui tambourinent à vos papilles… C’est exactement cela, une parenthèse enfantine,  Farm shop, à Brentwood.
Au milieu de jolies boutiques en bois, rangées comme des châlets à la montagne, Farmshop ouvre ses portes aux curieux qui ont compris que La Californie est aussi une réserve de résistants à la malbouffe.
Je vous recommande le comptoir, toujours idéal pour engager la conversation, jeter un œil sur les étagères de vins locaux ou encore surveiller la métronomie des cuisines.
L’entrée m’a instantanément converti. C’était une idée simple comme le pain et le
beurre : salade de tomates, pêches en fine lamelles, noisettes concassées et ricotta en sous couche relèvé au raz-el-hanout. La bonne idée était de fouetter la tomate et la ricotta, voluptueuses par nature, avec le sucré du fruit de saison et les épices marocaines…

...

Lire la suite