Archives du tag: Palerme

10 02 11
Palerme, cela continue: si belle, si cruelle...

Palerme, cela continue: si belle, si cruelle…

 

On range à tort Palerme parmi les villes historiques et romantiques. On y voit s’effondrer de vieux palais, rugir le Guépard de Luchino Visconti. On met beaucoup de chose dans ce sac en oubliant une chose qu’un vieux Sicilen saura vous rappeler : penser d’éviter de songer d’imaginer que l’on puisse comprendre. A la bonne heure, cela nous évitera de rendre définitif ce pays magnifique qu’est la Sicile, cette Suisse cruelle. Le goût de Palerme mord les lèvres : agrumes, olive, légumes, poissons… ne pensez pas trouvez une canonade de restaurants formidables, une pincée suffit après tout. Palerme est sans doute une des destinations des plus savoureuses d’europe. Son marché est tonitruant et va vous laisser bouché bée…taxi ?! A l’aéroport!

...

Lire la suite

08 02 11
Palerme, ma préférée: la Trattoria Piccolo Nappoli

Palerme, ma préférée: la Trattoria Piccolo Nappoli

Mon restaurant préféré de la ville, c'est bien celui ci: trop bien, si franc… Epatante trattoria très courue car ouverte au déjeuner seulement et réputée à juste titre pour ses poissons, et ses spaghetti al ricci (aux oursins) comme ici sur

 

cette photo ci-dessus. Ou alle sarde (orange, pignons sardines) ; ambiance familiale où, par dessus quelques tables de touristes, un jeune homme interpelle le patron : <Papa !> devant la photo de son grand père  en cravate rouge. Addition ridicule : 55,50€ pour dex verres de vins blancs, deux cafés, un dessert, des pates et une entrée.

...

Lire la suite

07 02 11
Palerme: commençons par la plus populaire des adresses !

Palerme: commençons par la plus populaire des adresses !

Vous verrez cette adresse est bouillonnante: c'est l' Antica Focacceria San Francesco. Lieu historique où les politiques venaient fêter leur élections dans ce lieu populaire par excellence. Et pour cause, c’est sans doute une des meilleures réussites de fast food contemporaines dans le cadre vaguement conservé de 1834, les chaises Ducrot et le soir venu, les bousculades bon enfant autour des focaccia maritata (foccacia avec du fromage)

Via Alessandro Paternostro 58 (091.320 264 ). Comptez 10€. Vraiment bien, le coeur de la ville y bat

...

Lire la suite

04 02 11
Palerme, et si l

Palerme, et si l’on commençait dès aujourd’hui ?

 
 
La semaine prochaine, je vais pouvoir vous donner enfin mes quelques adresses sur la ville. Mais s'il en est une à visiter impérativement, c'est bien le palais Gangi, piazza Croce dei Vespri (091.616.2718). Visite pour 700€ global pour un groupe de 20 personnes maximum.


 
Auparavant, je sous suggère de revoir le film magnifique de Luchino Visconti, le Guépard. C'est alors que vous basculerez dans cette époque charnière de la Sicile. Vous aurez tout compris si tant est que l'on puisse un jour oser imaginer de comprendre ce pays, cette Suisse cruelle.

...

Lire la suite

11 05 10
Palerme, s

Palerme, s’il n’y avait qu’une seule visite: la chapelle Palatine


Juste avant le déjeuner, Fulvio m'avait tiré par la manche pour me faire visiter la chapelle Palatine. Pfuit, j'étais dans tous mes états d'autant qu'au même moment, Gerald, mon ami informaticien, m'apprenait que le disque dur de mon ordinateur était carbonisé et que le 1/5eme de mon livre était dead. Autant dire que je marchais sur des nénuphars…


 

 
 

 

10 05 10
Fulvio Pierangelini dévorant une gambero rosso, tout un chemin...

Fulvio Pierangelini dévorant une gambero rosso, tout un chemin…

 
 
Après un gentil voyage un peu longuet, j'ai pu retrouver mon ami Fulvio Pierangelini en Sicile. Vous savez que maintenant il se promène comme consultant au sein de la chaine Rocco Forte, soit une bonne douzaine d'établissements en Europe. C'est à dire que l'on peut déguster sa cuisine un peu partout: à Bruxelles (à l'Amigo), comme à Genève (au Richemond) ou encore à l'Hôtel de Russie de Rome… Cette fois ci, il était non loin de Palerme, au Verdura, un impressionnant resort dédié au golf pile poile face à la mer. L'occasion était trop belle, faire un reportage sur le goût de la Sicile pour le Figaro et puis parler avec lui. Quand je dis parler, disons qu'on est assez silencieux. On respire. On écoute plutot la mer, le fondant d'un granite de citron. Des mon arrivée, on est allé dans un restaurant classique de Palerme (Lo Scudiero, Via Filippo Turati, 7; 091.581628): <le seul où l'on sache cuisiner le poisson>. Bong ! C'est envoyé et c'est plutôt vrai: poissons présentés frais et puis ces superbes crevettes de Palerme, le gambero rosso, précisément le nom de son restaurant de San Vincenzo, en Toscane, qu'il a fermé il y a un an en changeant de vie…

...

Lire la suite