Archives du tag: Megève

12 02 14
Megève : l

Megève : l’Alpette, un restaurant d’altitude

Difficile de sourire de son assiette dans ces chalets d’altitude quand la journée est tournée vers l’effort, la glisse et le plaisir d’avaler des kilomètres de neige… Un sandwich de charcuterie, un fromage d’abondance et quelques fruits secs avalés rapido font en général très bien l’affaire du skieur. Il y a aussi des jours où l’envie de faire une vraie halte, de se poser comme un hélicoptère sur les cimes vous conduit à rechercher la perle rare… Une bonne table table nichée comme un aigle des hauteurs, une table où on fait mieux que casser la croûte, une table où l’on a plaisir à se restaurer ! Oui, mais est-ce que ça existe vraiment ?

...

Lire la suite

08 02 14
Megève- Cousin visite La ferme de mon père - Châlet Zannier

Megève- Cousin visite La ferme de mon père – Châlet Zannier

Régulièrement, mon cousin nantais, Stéphane, viendra apporter sa petite pincée de sel et de poivre. Ça tombe bien, il était il y a peu à Rome (ici et ici), le voici à Megève. Vas-y Cousin, let’s shake…

Le ski ne condamne pas les envies de soleil à l’heure de l’apéritif. Halte face au bar, pour un verre de vin blanc choisi par Thibaut et en tapas : des tagliatelles de légumes et une anchoïade… C’est à ce genre de plat piège que l’on voit de quel bois se chauffe la maison. Ici, le produit trône et l’assiette est tout en précision: des légumes oubliés tranchés minute, de la carotte jaune, de la betterave blanche, des radis noir, une anchoïade délicate et tiède mais qui n’a pas perdu de sa virilité… Un genre de sans-façon finger food, loin des lourdeurs des planches de charcuteries savoyardes.

...

Lire la suite

07 02 14
Megève, le cousin passe à l

Megève, le cousin passe à l’hôtel Le Lodge Park

Régulièrement, mon cousin nantais, Stephane, viendra apporter sa petite pincée de sel et de poivre. Ca tombe bien, il était il y a peu à Rome (ici et ici), le voici à Megève. Vas-y Cousin, let’s shake…

Le Lodge Park, c’est l’histoire de la bouteille de chartreuse à moitié pleine. D’un côté, on se dit que cet établissement central, vaste, du groupe maison&hôtel Sibuet, a un petit côté Ralph Lauren, jouant les trophées de chasse, les bibliothèques et les fauteuils cuir propices à créer une ambiance certes un peu fausse, mais duveteuse et rustique…

...

Lire la suite

06 02 14
Megève : la cave les Flocons de Sel

Megève : la cave les Flocons de Sel

Régulièrement, mon cousin nantais, Stephane, viendra apporter sa petite pincée de sel et de poivre. Ca tombe bien, il était il y a peu à Rome (ici et ici), le voici à Megève. Vas-y Cousin, let’s shake…

Emmanuel Renaut, le chef des Flocons de Sell (une des tables les plus renversantes de Megeve mais difficilement accessible tant la liste d’attente est longue…) a eu la bonne idée d’ouvrir une cave pointue en plein cœur du village.

L’annexe, en plus de vins malins et de grands crus, propose un très grand choix de champagnes qui feront le bonheur des flambeurs  (Roederer Cristal en quantité) mais également des palais fins avec des millésimes de Billecart-Salmon, Dom Perignon rosé… Chartreuses et Genépis complètent l’intérêt de la cave pour ceux qui veulent travestir leur soif derrière une curiosité montagnarde…

...

Lire la suite

06 02 14
Megève : mon cousin passe à la galerie Olivier Chetail

Megève : mon cousin passe à la galerie Olivier Chetail

Régulièrement, mon cousin nantais, Stephane, viendra apporter sa petite pincée de sel et de poivre. Ca tombe bien, il était il y a peu à Rome (ici et ici), le voici à Megève. Vas-y Cousin, let’s shake…

Megève a son cabinet de curiosités. Poussez la lourde porte en bois, Olivier Chetail ancien étudiant des Beaux Arts, a gardé de son expérience de galeriste à Saint-Tropez le goût des objets qui s’entrechoquent, quitte à choquer le bourgeois.

Peaux de bêtes du grand Nord, vanités, animaux empaillés, meubles rares ou d’architectes (Charlotte Perriand, Henry Jacques), icônes orthodoxes, luminaires seventies, installations, photos d’artistes contemporains… On ne s’attend tellement pas à voir ce capharnaüm russe blanc qu’on est content de s’y attarder…Rue Saint François.

...

Lire la suite

04 02 14
A Megève, au Chalet Zannier,  mon cousin a eu un coup de charme...

A Megève, au Chalet Zannier, mon cousin a eu un coup de charme…

Régulièrement, mon cousin nantais, Stephane, viendra apporter sa petite pincée de sel et de poivre. Ca tombe bien, il était il y a peu à Rome, le voici à Megève. Vas-y Cousin, let’s shake…

L’après-ski au chalet Zannier, maison d’hôtes et de luxe. Encore saisi des brûlures du froid et de la suée sur les pistes, on a envie d’un lâcher prise qui remonte le moral comme le tire-fesse : thé et pâtisseries au coin du feu au bar du Chalet… Il n’y a de bar que le nom, faudrait plutôt le rebaptiser l’âtre-canapé-tissus- senteurs-de-bois…

...

Lire la suite

16 01 13
Megève. Houla, chaud devant: Emmanuel Renaut, le repas du mois !

Megève. Houla, chaud devant: Emmanuel Renaut, le repas du mois !

Rien de plus rassurant que les exhortations d'un chef en cuisine, ses injonctions exaspérées, ses harcèlements implorants : « Elle est où la tarte ? »… « La deux, on en est où ? » Lui, c'est Emmanuel Renaut, trois-étoiles Michelin. Et l'on imagine que ses plats sont dirigés de la sorte, à dos de mule, à travers les prairies herbeuses, les chemins caillouteux. Pourtant Megève pourrait inspirer une cuisine plus apaisée, plus clémente, voire distendue : en gros pull et feu de cheminée. Après tout, on voudrait respirer, souffler. Ne rien faire. Lui, c'est tout le contraire : frotter la nature du coin, poncer le scrupule, pousser le plat dans ses derniers retranchements.

...

Lire la suite