Archives du tag: les meilleures adresses de Los Angeles

19 08 14
Los Angeles, Sqirl, jolie petite adresse pour le Cousin

Los Angeles, Sqirl, jolie petite adresse pour le Cousin


SQIRL -

On ne sait pas très bien ce que signifie SQIRL mais à Los Angeles, quand on connait, on traverse volontiers la ville pour son brunch. C’est à Sylverlake, dans le quartier bobo. La réputation du « tout fait maison » a consolidé la réputation de cet endroit, ouvert du désir de quatre associés de partager de bons produits et des recettes de grand-mère européennes. Ici, on partage des quiches, des toasts, des brownies, des bolées de Granola, des tartes dans un joyeux élan. Tout est écrit sur de grands tableaux d’ardoise au mur, comme à l’école sur le tableau du maître… Commander c’est déjà saliver devant les plats écrits à la craie.

La brioche beurrée a la confiture d’abricot est à tomber (Brioche toast with jam 4$50). Elle a fini de griller à la plancha et fond dans la bouche: vous voilà  replonger dans le souvenir de ces fins d’été où les confitures de tata aident à mieux supporter la rentrée…
On peut aussi tester la tartine avec son œuf suny side sur des légumes poêlés… Ça marche. Les salades occupent bien l’assiette aussi, avec une mention créative pour le Kabbouleh. Les Californiens raffolent de cette variété oubliée de chou depuis qu’ils ont découvert sa haute teneur en antioxydants, il suffisait de penser à adapter la recette du Taboulé et de remplacer le persil plat et la semoule par du kale et du riz croustillant (Kabbouleh 8$50). Servi dans une assiette qui contenterait un marathonien…
La salade de poulet (chicken salad 12$) est bien humectée d’un joli « dressing » crémeux avec du pain noir, « gluten free ». Équilibré, soyeux, pas revanchard et sec comme souvent.

En sortant d’ici, je me disais que cela jouait la nostalgie du goûter d’enfant et le café étudiant. Bref, ça vous met un sacré coup de jeune en tête.



720 North Virgil avenue #4 Los Angeles CA90029 info @sqirlla.com Tel (323) 284 81 47 - ouvert tous les jours.

...

Lire la suite

18 08 14
Los Angeles, le coeur de Cousin a encore battu fort...

Los Angeles, le coeur de Cousin a encore battu fort…


Simple comme un cube

Superba c’est d’abord simple comme un
cube posé sur Rose avenue. Ouvert sur la rue, c’est facile d’y entrer, pas toujours d’y avoir de la place. Le mur, face à l’entrée, a été dessiné par Geoff McFetridge, jeune illustrateur de LA qui a désigné le film Her. Le reste du lieu respire parfaitement à l’aise dans son époque.

La carte aussi qui tient sur un recto-verso. Quand on commence à dévisager l’assiette de son voisin et qu’on pourrait l’emporter chez soi, c’est bon signe. Et c’est ce qui va vous arriver. J’ai eu envie de ce sandwich de poulet frit (fried chicken sandwich 16$) avec ses rondeurs de brioche qu’on imagine manger un peu salement avec les doigts. Les chips maison finissent d’emporter la mise avec ce croquant ajouté au moelleux du brioché.
Mais pour le brunch, on peut se laisser aller aussi à un œuf juste sunny side simplement couché sur un lit de pommes de terre rissolées, avec quelques herbes, des brocolinis et quelques oignons roussis pour soutenir le goût simple de la régression (veggies and eggs 16$).
Mais le plat signature de la maison ce sont les spaghetti carbonara, (smoked buccatini carbonara 19$) qui arrivent comme une chaise à porteur avec un jaune d’œuf juste chaud mais encore à cru. Tout le plaisir est alors de le pointer avec le couteau et d’y enrouler les pâtes… La meilleure façon de reprendre le dessus sur une journée sans entrain. A prix doux.

Superba
533 Rose Ave, Los Angeles, CA 90291,
+1 310-399-6400
Ouvert tous les jours de 10:00 à 22:30

...

Lire la suite

12 08 14
Los Angeles: le Cousin avait besoin de fraîcheur...

Los Angeles: le Cousin avait besoin de fraîcheur…


Farmshop

A force d’avoir la tête de travers, à Los Angeles, vous avez envie d’une pause. Cela tombe du bon côté de la pièce:  Farmshop est un « Bon marché » format maison de poupée qui aurait, au contraire du mouvement général, rétrécit en s’exportant aux États-Unis. Alors, imaginez aller dîner ou déjeuner dans une épicerie fine, au milieu des bons produits qui tambourinent à vos papilles… C’est exactement cela, une parenthèse enfantine,  Farm shop, à Brentwood.
Au milieu de jolies boutiques en bois, rangées comme des châlets à la montagne, Farmshop ouvre ses portes aux curieux qui ont compris que La Californie est aussi une réserve de résistants à la malbouffe.
Je vous recommande le comptoir, toujours idéal pour engager la conversation, jeter un œil sur les étagères de vins locaux ou encore surveiller la métronomie des cuisines.
L’entrée m’a instantanément converti. C’était une idée simple comme le pain et le
beurre : salade de tomates, pêches en fine lamelles, noisettes concassées et ricotta en sous couche relèvé au raz-el-hanout. La bonne idée était de fouetter la tomate et la ricotta, voluptueuses par nature, avec le sucré du fruit de saison et les épices marocaines…

...

Lire la suite

29 07 14
Tiens, le Cousin est reparti pour L.A. Voilà, le résultat !

Tiens, le Cousin est reparti pour L.A. Voilà, le résultat !

Parfait, Malibu Farm


C est un bout du monde qui vaut le détour. Au bout du ponton sur la route de la cote pacifique, à Malibu, une bande de chenapans ont décidé de reprendre un café livré depuis trop longtemps aux pêcheurs… Avec une idée simple comme un slogan, « frais, bio et local » les voilà à la tête d’une des adresses les plus étonnantes du moment. Évidement le restaurant vaut d’abord par son site exceptionnel avec vue sur Malibu Colony, cette bande de sable d’une centaine de villas où Tom Hanks, Jim Carrey ou encore Gwyneth Paltrow aiment prendre leur quartier d’été.

Mais pas seulement. La poésie des mouettes qui vous regarde comme ailleurs les vaches le train, le clapotis de la mer, le vent fort, la gentillesse des serveurs font rentrer le lieu dans une dimension légendaire…
Pour la carte, c est simple, réduit à la production locale, donc on ne cherchera pas midi sympa à 14H gastronomique: cake de crabes aïoli en entrée ou l’art d’accommoder de gentilles bouchées (18$ ), suivi d une pizza très fine à base de fromage et d artichaut ( 12$) avec de la roquette, surprenant car croustillant et molletonnée dans la bouche à la fois.
En plat, un seabass (bar) mariné avec du gingembre confit garni de butternut et de lentilles. Bien qu’un peu trop cuit, c était bon (29$) . Ou du bœuf émincé avec des tomates cerises, légumes et gratins de pommes de terre au parmesan (29$)
Vins locales, couverture sur les jambes, on se réchauffe en regardant la mer. On oublie ici qu’on a une vie ailleurs.

Malibu Farm, 23000 Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265
Réservation obligatoire, sur le site www.malibu-farm.com

...

Lire la suite

07 06 14
Los Angeles : un burger chez le boucher à grand market ! (Onzième commandement...bis)

Los Angeles : un burger chez le boucher à grand market ! (Onzième commandement…bis)

Le Cousin est allé à Los Angeles. Et il revient avec ses 12 Commandements : un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Let’s shake !

Ce serait dommage de quitter LA sans avoir sacrifié au rituel burger. D’ailleurs pourquoi sacrifié ? Un hamburger cela peut-être délicieux quand c’est préparé avec des produits frais, à la minute, avec une viande de qualité. Y’a pas à faire la fine fourchette !

J’ai découvert sans doute le burger le moins sophistiqué mais le plus tonique de Los Angeles. Non, ce n’est pas « In’n out », l’enseigne branchée qui travaille les viandes en circuit court et a relégué Mac Donald au rang de nourriture pour sous-développé du goût.

...

Lire la suite

06 06 14
Los Angeles : aller petit déjeuner au "Farmers market" de Santa Monica (Onzième commandement)

Los Angeles : aller petit déjeuner au « Farmers market » de Santa Monica (Onzième commandement)

Le Cousin est allé à Los Angeles. Et il revient avec ses 12 Commandements : un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Après le food truck Kogi, un jus halluciné à Moon juice et un dîner chez Bestia, il vous propose de petit déjeuner au « Farmers market ». Go on ?

A l’origine, ce petit marché a été créé pour promouvoir l’agriculture responsable de Californie. Paradoxe, les fermiers arrivent ici, au pied des immeubles, souvent en 4X4 pour vendre leurs produits bio.

...

Lire la suite

05 06 14
Los Angeles : Bestia down town, pour sentir la bête rugir ! (Dixième commandement)

Los Angeles : Bestia down town, pour sentir la bête rugir ! (Dixième commandement)

Le Cousin est allé à Los Angeles et vous délivre ses 12 commandements… Un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Let’s shake !

Le chef Ori Menashe et sa femme Genevieve, chef pâtissière, tous les deux la trentaine fringuante ont ouvert un endroit détonnant dans le Art district de Los Angeles.

Bestia veut dire bête en italien. Dans cet ancien entrepôt, à deux pas des usines American Apparel, c’est une cuisine puisante, en force qui bondit des fourneaux qu’on vient chercher.

...

Lire la suite

04 06 14
Los Angeles : aller pour rire chez Nobu, à Malibu ! (Neuvième commandement)

Los Angeles : aller pour rire chez Nobu, à Malibu ! (Neuvième commandement)

Le Cousin est allé à Los Angeles et vous délivre ses 12 commandements… Un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Let’s shake !

A deux pas de la maison de Leonardo di Caprio construite sur le front de mer par Richard Meier, Nobu – Malibu vaut le détour. Sur le parking tout est dit: Ferrari, Porshe, Lamborghini… Les voitures sont rangées comme les brushings des blondes.

Pousser la porte de ce bloc de béton et bois posé sur le front de mer, face au Pacifique qui rougit au soleil couchant. Il faut y aller pour rire du mauvais goût californien.

...

Lire la suite

03 06 14
Los Angeles : boire un café chez Intelligentsia (Huitième commandement)

Los Angeles : boire un café chez Intelligentsia (Huitième commandement)

Le Cousin est allé à Los Angeles et vous délivre ses 12 commandements… Un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Après le food truck Kogi, un jus halluciné à Moon juice et un peu de vélo à Venice Beach, le Cousin vous emmène boire un café chez Intelligentsia. Let’s shake !

C’est la rencontre improbable de Steve Jobs et de Fauchon. Un univers techno consacré à la dégustation du café comme mono-produit branché. A l’origine, en 1995 à Chicago, l’idée était juste de créer une torréfaction pointue où l’on puisse consommer sur place.

...

Lire la suite

02 06 14
Le best food truck du moment : Kogi ! (Septième commandement)

Le best food truck du moment : Kogi ! (Septième commandement)

Le Cousin est allé à Los Angeles et vous délivre ses 12 commandements… Un tour d’horizon pour découvrir, en quelques jours, les endroits phares de la capitale californienne ! Let’s shake !

Le chef Roy Choi est une star qui a choisi de délaisser les grandes tables pour offrir le meilleur à petits prix. Un joyeux dingue qui préfère offrir plus pour plus que rare pour moins…

Depuis quelques mois, il a lancé le food truck le plus étonnant, sitôt devenu le plus prisé, de Los Angeles. Pour repérer le camion, il faut commencer par le suivre sur twitter (@kogibbq).

...

Lire la suite