Archives du tag: ITALIE

01 07 14
Riviera trip, le pesto de da Pino, à Santa Margherita !

Riviera trip, le pesto de da Pino, à Santa Margherita !

Expérience superbe dans cette trattoria avec un pesto formidable délivré par Irene Bertuccelli. Il y avait ce soir là un match de foot, autant dire que la patronne nous a choyé. Adresse épatante et toujours à niveau. Vous vous souvenez ? Nous étions déjà passé ici même l’année! Vidéo à venir sur la même adresse !

Via Ruffini, 15. Tel.: 0185. 280 755. Comptez 30€.

Puis retour à la lune montante…

27 03 14
Le Cousin à la recherche de la meilleure pizza à Paris : aujourd

Le Cousin à la recherche de la meilleure pizza à Paris : aujourd’hui Pizza chic !

Cela faisait un moment que j’en entendais parler : la fameuse auto-proclamée Pizza chic. L’occasion a fini par se présenter et la première surprise a été celle d’une déco en contre-pied.

Qui a dit qu’une pizzeria, c’était obligatoirement le four apparent, le pizzaïolo avec la toque et Naples qui chante à tue-tête ? Acier gratté au mur, ampoules suspendues de show-room, baie vitrée, Pizza chic joue la différence et une ambiance tamisée et moderne plus fashion-week que catalogue Degriftour spécial côte amalfitaine.

...

Lire la suite

09 03 14
Le Chalet Étoile ou comment se réconcilier avec le ski

Le Chalet Étoile ou comment se réconcilier avec le ski

Aujourd’hui, Alice nous emmène en Italie…

Vous aussi, envoyez nous vos adresses à l’adresse suivante (avec photos !) : redaction@simonsays.fr

Il est un fait, on n’accède pas à pied à cette pépite des Alpes italiennes : à ski, en snowboard, voire scooter des neiges si vous faites partie du staff. Le Chalet Étoile se fait désirer, récompense d’une descente, à mi-chemin d’une piste, il se refuse à vous si le télésiège est fermé pour cause de brouillard, tempête de neige ou autre avarie propre à l’imprévisible montagne. Et pourtant, et pourtant !

...

Lire la suite

15 08 13
Dites moi, il serait peut être temps de prendre le large ?!

Dites moi, il serait peut être temps de prendre le large ?!

Dès demain, prenons la mer pour un boat trip qui va nous mener de la Toscane à la Corse, via la Ligurie, la Riviera pour terminer à Capri et Naples… Formidable petite virée avec Alfredo Levi et Enzo Gramschi parue dans le Figaro au mois de Juillet. A la clé, superbes tables, petites et grandes, du bon temps et beaucoup d’atmosphères de soleil…Miam, on débute dès demain…

31 10 10
Alba, le <refil> pour ceux qui partent ce week end...

Alba, le pour ceux qui partent ce week end…

En ce moment, c'est idéal pour filer à Alba, en Italie. C'est même merveilleux. J'ai plongé dans mes archives pour vous ressortir de bonnes adresses dans le coin. Je n'ai pas pris le temps de vérifier les nouveaux tarifs mais logiquement, c'est du lourd… Merci pour votre compréhension…
À TURIN le restaurant didactique du centre commercial gastronomique Eataly est à la peine aujourd'hui. Le thème hebdomadaire en est sans doute la cause : il s'agit de la truffe blanche d'Alba. Cette petite merveille beige rosé, veinée comme le marbre est furieusement chère cette année. C'était une curiosité, c'est devenu une rareté. Pas grand monde devant la vitrine où moutonne cependant ce qui rend les chefs marteaux, cette fameuse truffe d'Alba, parfois vendue jusqu'à 7 000 eur le kilo. La mama qui surveille ce cheptel a le sourcil charbonneux : un moment d'inattention et hop, on pourrait lui cravater ce qui fait courir ici tous les gourmets d'Europe jusqu'à décembre. Les restaurateurs se massent le menton. Comment peuvent-ils s'embarquer dans des plats à 50-60 eur ? Même s'ils n'y grattent que quelques euros, on va les traiter des voleurs. Marco Tonazzi, du restaurant I Golosi, à Paris, a eu beau écumer le Piémont et la Toscane, il est revenu bredouille après quatre jours de recherches intensives. « Avec ces prix d'achat tellement élevés, on ne peut rien faire : il faut au moins 12 grammes par plat, je préfère donc renoncer. » En tout cas, ce soir dans le restaurant de la Villa Tiboldi, près de Canale (Piémont), la patronne ne lésine pas. Bien sûr, il y a la petite balance électronique sur le côté de la table, mais lorsqu'elle se lance à râper ce prodigieux champignon aux arômes fulgurants, c'est du Stradivarius. Le vin de la maison vient amplifier l'uppercut. Quand vous ressortez à la nuit fraîche, vous avez les poumons rechargés. Au petit matin, du haut de cette colline, vous allez réaliser pourquoi le Piémont est actuellement l'une des plus jolies régions d'Europe. C'est d'une limpidité renversante. Des brumes diaphanes, des cieux serrés, avec un soleil pénétrant. Le paysage est dans sa houle habituelle, versant d'un côté sur l'autre, gommant ici ses coteaux, les relevant là-bas. Parfois, on voudrait s'arrêter au bord de la route et applaudir cet hommage du cadre. On peut d'ailleurs le faire, cueillir cet infini, tendre et épicurien, celui qui enchantait Cesare Pavese, lui redonnait la paix, la dimension « primitive » de la nature.

...

Lire la suite