Archives du tag: Damas

17 11 09
Alep, les carottes sont cuites

Alep, les carottes sont cuites

 v

Dans Alep sui s'endort, le taxi attend pour repartir sur Damas. Trois heures trente avec un solide moustachu qui fume, envoie des sms, file à toutes blindes tout en pianotant du klaxon. Vous imaginez dans la tête un mélange de tout ce séjour, des volutes, des voix remontant des souks. Parfois, vous verrez, des marchands devinant notre nationalité, sortent des phrases avec un parfait accent français. Que disent ils? "Les carottes sont cuites". Vous vous retournez, il n'y a personne. C'est formidablement étrange. Mieux qu'un film. Vous continuez…"A la saint Glin Glin". Ca continue…

...

Lire la suite

03 11 09
Damas, ma table préférée: Al Khawali

Damas, ma table préférée: Al Khawali


Juste avant de partir à Alep, un déjeuner dans un restaurant en vue: Al Khawali Maazanet Al-Shahim; al Saollamy st. 2225808). Une limonade à la menthe et un mezze savoureux, de quoi du reste faire votre déjeuner: hommos, salade de thym, fattouch (salade composée, photo), falafel, kebbe (boulette de viande avec boulgour). C'était épatant, vif comme cette salade vigoureuse, debout dans l'assiette! Quelle danse… J'ai réalisé alors que la cuisine syrienne était d'une incroyable vivacité, nous laissant nous, pauvres Franzözen, dans le périmètre si riquiqui de notre nombril adoré. Le taxi attendait vers 16 heures… Map

...

Lire la suite

02 11 09
Quelques pas encore dans Damas: Semiramis

Quelques pas encore dans Damas: Semiramis

Avant le départ à Alep, il ne restait que quelques heures à Damas, le temps de sauter dans un taxi et de filer vers Noura à la pâtisserie Semiramis (www.semiramispastries.com). J'adore ce genre de lieu peuplé d'obsessionnels. Des hantés viennent de franchir le miroir en entrent dans la damnation sucrée: jouissif. Le lieu bien entendu garde ses distances marmoréennes, seuls les vendeurs anticipent, devinent vos penchants et offrent cette boite de délices à la rose et à la pistache qui vous faisait loucher. les pistaches…Tout ici, à part ma pomme, en est fourré.

...

Lire la suite

31 10 09
Damas toujours, diablesse de glace

Damas toujours, diablesse de glace

Dans le souk Al Hamidia de Damas, pas loin d'un glacier en vogue, une autre adresse plus discrète (au 54) et bien meilleure (la différence entre un Amarino et Grom), délivrant une petite merveille, onctueuse et un brin mastic: il y a dedans du bulbe d'orchidée, de la résine, de la creme tres épaisse, de l'eau de rose et bien entendu de la pistache. Un vrai délice avec les locaux venus savourer la spécialité. demandez la "bilkashta" (1,50 USD). Scènes de la vie quotidienne: des maris agés portant le bébé de leur adolescente de femme…

...

Lire la suite

30 10 09
Damas, le souk et sa douce féérie

Damas, le souk et sa douce féérie


Immense soulagement, dans le souk, personne ne vient vous importuner. En une semaine, j'ai du être tapé une fois par un bambin me proposant des chewin gums. Aussitôt, un adulte l'a réprimandé vertement. Du coup, la visite des souks devient un vrai bonheur. On goûte le brassage coloré, les odeurs dans tous les sens, les regards qui balaient. Celui des hommes est franc et direct, humble et fier. Pas de faux semblant: on fouille l'âme. Celui des femmes est on l'imagine plus difficile à saisir car trop souvent voilé. Lorsque cela se produit, c'est troublant. Les regards volés sont ils plus forts que les regards offerts?

...

Lire la suite

29 10 09
A Damas, hôtel Talisman, le knout délicieux commence...

A Damas, hôtel Talisman, le knout délicieux commence…


Ce voyage, je crois que je l'attendais depuis une éternité. Je vais vous dire exactement quand. C'était lors d'un diner chez Fulvio Pierangelini. Il avait réalisé un pigeon d'enfer. Son titre: "pigeon retour d'un voyage que je n'ai pas encore fait". je lui ai demandé à la fin du repas de quel pays s'agissait il? Il me répondit la Syrie. Cela remonte à cinq ans. Autant dire que dans ma tête et mon coeur, ce voyage était joliment allongé…

...

Lire la suite