Archives du tag: Bistrot

02 05 14
Pantruche, la petite musique des nouveaux bistrots...

Pantruche, la petite musique des nouveaux bistrots…

A la limite, on peut y aller les yeux fermés. le scénario est immuable. Réservation compliquée, toujours débordé, mais l’écho et le souvenir sont si bons que cela fait partie de l’ordinaire du plaisir d’aller au restaurant. Lorsqu’il y a une petite haie à franchir, on se dit que la pêche sera bonne.

Les tables sont serrées, les conversations d’entremêlent, l’ambiance est dense. L’ardoise arrive avec ses entrées à 11 € (soupe d’artichauts; risotto au coquillages bretons; asperges vertes); les plats à 21 € (maquereau de ligne poché; magret de canard; minute de bar)…C’est bon, bien fait, allègre, consistant et pas chiche dans les portions. C’est une sorte de nouvelle musique carrée et déroulée avec tranquilité. Enfin presque, seul bémol, le timing (trop d’attente) qui reste la point faible des bistrots parisiens: trop tiraillés par les charges, ils économisent sur la main d’oeuvre et perdent en impact. A part cela, si j’habitais au dessus, j’y descendrais en chaussons…

...

Lire la suite

26 10 11
Go, go, go,  allez y !

Go, go, go, allez y !

Si vous souhaitez gagner l'un des quatre livres <Bistrot>, adressez moi un commentaire, les quatre premiers recevront leur livre la semaine prochaine, je les posterai dès vendredi !!!

Enjoy !

28 06 10
Marsangy, canaille mais peut mieux faire !

Marsangy, canaille mais peut mieux faire !

 
 

Le trouble plaisir de Paris, c’est de faire cohabiter avec un vrai régal tous les types de restaurants. Tous les ans, les arborescences se démultiplient. En une même rue, il est presque possible de faire le tour de la Terre. Viendra aussi un moment où l’on cessera ces mouvements centrifuges pour revenir sur notre cher nombril : tables provençales, ariégeoises, bretonnes…Vous verrez même bientôt des restaurants parisiens où l’on ressuscitera des plats comme cette tourte au homard d’une brasserie disparue  de la place d’Aligre. En attendant, il y a de quoi se frotter les mains. Suffit de piocher sur son agenda. Avant-hier soir, j’étais au Marsangy  (73, avenue Parmentier, 75011 Paris ; 01.47.00.94.25 ; comptez 30 €). C’était la fête de la Musique et nous n’étions que deux tablées. Curieusement, le patron était de bonne humeur. Sa cuisine aussi. J’aime bien ici les plats canailles, bruts de bonté, sans détours, les terrines, les bouteilles de vins dont les intitulés illuminent un mur entier de la salle. On baisse ici les armes, on lève le verre pour terminer sur le plateau de fromages. On peut même râler à juste raison sur un dessert minable comme ce tiramisu aux fraises somptueusement loupés (surtout très fatigué). 

...

Lire la suite

09 08 09
LES TERRINES DE GERARD VIE, CA VOUS DIT ?

LES TERRINES DE GERARD VIE, CA VOUS DIT ?

97, rue du Cherche-Midi, PARIS 6e Tél 01 42 22 19 18 Map

Restaurants Paris 6