02 04 14
Kunitoraya, c

Kunitoraya, c’est si chic d’être ensemble…

 

 

Cette photo est un document: il n’y a pas un chat au Kunitoraya. Et pour cause, il est midi. Dans quelques minutes, la meute va arriver…J’en profite pour saluer les visiteurs et amis de Marc Fiorentino. Chaque mercredi, nous nous retrouverons ici même. Merci Marc !

 

Je me suis toujours demandé quel étrange snobisme poussait la clientèle de Kunitoraya a venir s’entasser, rue Villedo, à Paris. Tout est pour déplaire  au déjeuner : l’absence de réservation (venir vers midi est impératif ou alors, juste à 14h), l’empilement des convives au coude à coude (que dis je : au côte à côte) et les risques d’éclaboussures avec les sobas, leur sauce froide ou leur bouillon chaud….Accueil de nurses japonaises tout en sourire élastique, long couloir étiré à la new yorkaise en brut de briques, vaste cuisine où l’on prépare d’impeccables udons (des nouilles cylindriques de farine de blé). Alors pourquoi ? Hé bien, parce que c’est drôlement bon, pardi ! Mon conseil, prenez un ou deux plats style tempuras ou udons et en appoint des petites bombinettes, comme cette poutargue de mulet grillée avec des tranches de radis daikon. Clientèle très hola la…

...

Lire la suite

06 11 13
Léngué, petit izakaya planqué comme on aime...

Léngué, petit izakaya planqué comme on aime…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est assez cocasse, en plein quartier de la Huchette, martyrisé par des gargottes sans nom, voici un oasis paisible, un izakaya à la fois tendre et animé. Pas bien grand mais ramassé comme un poing.



Petites assiettes bondissantes, tabourets hauts et jeunes femmes en habits…Après, on se laisse aller sans se faire harponner: tataki de boeuf, encornets à la plancha, omelette à l’anguille, carpaccio de bar, gyoza aux légumes, joue de saumon grillée au sel…Belle carte des vins avec notamment de grands crus à prix si doux qu’il en faut accepter l’aléa de la qualité. Hautement recommndable….Formule à partir de 18 euros.

...

Lire la suite

04 10 13
A Paris, les délices provinciaux de Takara

A Paris, les délices provinciaux de Takara


C’est drôle, on oublie souvent cette adresse située dans une petite rue près de l’avenue de l’Opéra. Pourtant, c’est l’un des plus vieux restaurants japonais de Paris. Sinon le plus vieux.Plus de cinquante ans. Et il n’a pas bougé avec ses boiseries, pénombres….On se croirait dans une petite ville de province avec ses lenteurs, ses serveuses en kimono et attentions sincères. Paris semble loin. Et par chance, les Parisiens n’y sentent pas le besoin de brâmer…Pfuit, un cadeau…J’aime bien la carte de visite, charmante et enjouée…

...

Lire la suite

30 07 13
S

S’il fait chaud, le bon réflexe: Uji-Kintoki chez Toraya


Pour tout dire, j’attends l’été à Paris. Et sa chaleur. Pourtant, il fait chaud sous les toits: 32-33°C. Mais j’adore ce sentiment de chaud. Il rend les rues désirables, les filles cinématographiques. Lorsqu’il fait chaud, j’ai un rituel: aller chez Toraya, goûter au granité recouvert de sirop de  thé vert et logeant en son centre, de la pâte de haricot rouge (an). Cela se déguste avec lenteur et recueillement. Dommage, la dernière fois, il y avait des Français se croyant dans un bistrot. Pfuit ! Pas grave, dans ces cas-là, on reste stoïque ! Toraya, 10, rue Saint Florentin, 75001 PAris. Tel.: 01 42 60 13 00. Prix: 9,70 euros.

...

Lire la suite

12 01 11
Sola: franco japonais fort habile...C

Sola: franco japonais fort habile…C’est une nouvelle adresse !


C’était tout de même rageant. Au service du déjeuner, il n’y avait au déjeuner que deux personnes, ma pomme et un ami. C’est désolant de voir cela quand c’est bon. On a presqu’envie d’aller dans les gargotes voisines où l’on se fait essorer pour des plats médiocres, décrocher les serviettes du cou des paumés et les ramener ici en colonne par deux. Non mais! La formule du déjeuner à 35 euros est exemplaire avec des plats raffinés, d’une précision impressionnante témoin cette entrée de calamars avec feuille de chou chinois… Le reste du repas fut du même coupon…

...

Lire la suite