23 01 15
Le cousin vous emmène en Israël... Jérusalem, à l

Le cousin vous emmène en Israël… Jérusalem, à l’hôtel Mamilla

On ne va pas à Jérusalem, comme on va au Touquet, à Cancun ou à Djerba. Il y a un mystère, presque aussi ancien que la géologie, qui fait de ce séjour un mi-chemin entre le pèlerinage et le tourisme. De quelque confession que l’on soit, la religiosité de la ville en fait son unicité… Comme Rome est une plongée dans votre livre d’Histoire du secondaire, Jerusalem est une plongée dans les textes sacrées, la foi, l’envie d’un ailleurs ou d’une élévation.

...

Lire la suite

20 01 15
Le cousin vous emmène en Israël... Hôtel Beresheet : Se reposer comme au commencement...

Le cousin vous emmène en Israël… Hôtel Beresheet : Se reposer comme au commencement…

C’est une adresse qui sort des sentiers touristiques de « Holly land », elle a pourtant quelque chose de mystique, d’envoûtante…

L’hôtel Beresheet, au cœur du désert du Neguev, à Mitzpe Ramon, à deux bonnes heures de Tel Aviv, est comme une porte donnant accès au paysage originel… Il faut savoir que Beresheet est un des premiers mots dans la Tora qui veut dire « au commencement… »

Cette cuvette à la nature nue, comme dans son plus simple appareil, est offerte ici aux voyageurs. Cela pourra évoquer le grand Canyon, ou un de ces endroits du Globe où la nature est indétrônable tant elle écrase tout par sa corpulence.

...

Lire la suite

11 12 14
Tokyo, séjour en deux actes avec l

Tokyo, séjour en deux actes avec l’ouverture à l’Imperial Hotel

L’Imperial Hôtel est unique pour son atmosphère datée, sa façon de survoler le siècle et surtout d’y déployer une sollicitude à la japonaise. J’adore y séjourner car la seule traversée du spectaculaire lobby inspiré par Frank Lyod Wright (il dessina l’hôtel en 1923 avant qu’il ne soit détruit dans les années 60) est un poème  à la vie.

On y croise des femmes en kimono, des salarymen, des mariages le week end (au moins une vingtaine !)  et finalement peu d’Européens qui préfèrent des hôtels plus dans le coup comme les Hyatt ou encore le tout récent Andaz, jolie réussite à sa façon avec quelques touches japonisantes

...

Lire la suite

28 07 14
L.A. Est il vraiment nécessaire de boycotter le Beverly Hills Hotel ?

L.A. Est il vraiment nécessaire de boycotter le Beverly Hills Hotel ?

C’est la question du jour posé par le Cousin, de retour en Californie…

Politique et investissements dans le luxe ne font pas le bon ménage dont l hôtellerie a besoin. Une preuve donnée encore du côté du très mythique établissement de Sunset boulevard… Ouvert en 1912 mais depuis propriété du sultan de Brunei, l’hôtel est la cible d’un mouvement de boycott, depuis le mois de mai dernier en réponse à la volonté farouche du despote d’installer la charia dans son pays. Il n’en fallait pas plus pour que les bonnes tables de Los Angeles ne bruissent que de cela. Assez pour pour me donner envie d’aller voir là-bas si j’y suis…

A première vue, pas de quoi perturber un mois de juillet touristique, à l’entrée le bal des limousines et des chasseurs bat son plein. Mais c’est passé le lobby que les choses se gâtent. La mythique piscine n’est plus prise d’assaut et la clientèle, plus rare, ne fait pas dans le bon goût…

...

Lire la suite

19 06 14
Eden Roc, juste une fois au moins...

Eden Roc, juste une fois au moins…

Il faudrait s’accorder cette visite au moins une fois dans sa vie. Sans doute parce que le lieu reste unique. Non point dans sa splendeur de riviera mais par sa beauté désarmante. Les Beatles restèrent muets sur les marches de l’Hôtel du Cap. Et la plupart des stars mondiales ont connu cet instant de flottement magique.

Séjourner hors saison est l’idéal, histoire de boire lentement son petit lait. Se baigner dans la mer, prendre son temps, dîner paisiblement. Et ne rien dire…

...

Lire la suite

13 03 14
Tiens, une petite planque comme j

Tiens, une petite planque comme j’aime…

C’était il y a quelques jours, pour Paris Dernière, j’avais la chance de rencontrer l’écrivain Nina Bouraoui pour son livre <Standard> (bien, tenu du début jusqu’à la fin, une plongée âcre dans la vie d’un homme solitaire entre Bretagne et banlieue). Nous nous sommes retrouvés avec son amie dans un lieu que j’ai vraiment bien aimé. j’ai tout de suite pensé à vous ! Il y a une terrasse couverte et dotée d’une plaisante cheminée. Idéale pour un rendez vous d’avant dîner. Accueil courtois. Perfect !  Chambres pour prolonger le plaisir, car c’est un hôtel…

...

Lire la suite