02 04 14
Kunitoraya, c

Kunitoraya, c’est si chic d’être ensemble…

 

 

Cette photo est un document: il n’y a pas un chat au Kunitoraya. Et pour cause, il est midi. Dans quelques minutes, la meute va arriver…J’en profite pour saluer les visiteurs et amis de Marc Fiorentino. Chaque mercredi, nous nous retrouverons ici même. Merci Marc !

 

Je me suis toujours demandé quel étrange snobisme poussait la clientèle de Kunitoraya a venir s’entasser, rue Villedo, à Paris. Tout est pour déplaire  au déjeuner : l’absence de réservation (venir vers midi est impératif ou alors, juste à 14h), l’empilement des convives au coude à coude (que dis je : au côte à côte) et les risques d’éclaboussures avec les sobas, leur sauce froide ou leur bouillon chaud….Accueil de nurses japonaises tout en sourire élastique, long couloir étiré à la new yorkaise en brut de briques, vaste cuisine où l’on prépare d’impeccables udons (des nouilles cylindriques de farine de blé). Alors pourquoi ? Hé bien, parce que c’est drôlement bon, pardi ! Mon conseil, prenez un ou deux plats style tempuras ou udons et en appoint des petites bombinettes, comme cette poutargue de mulet grillée avec des tranches de radis daikon. Clientèle très hola la…

...

Lire la suite

17 12 13
Tokyo, quand je dis la dernière...

Tokyo, quand je dis la dernière…

j'allais oublier de vous donner cette adresse: la maison mère Takeo Kikuchi, ouverte l'année dernière, dans Shibuya. J'adore ces créations assez classiques, dans l'apparence, mais bigrement bien pigées. J'y avais acheté une veste d'hiver l'année dernière, parfaite pour le vélo. Cette année, rien. Pas grave, au dernier étage, il y a uen cafétaria, Réfectoire, le petit Mec. Au déjeuner, des filles en solo, dans leurs pensées. Et puis une assiette valable, plaisante, cappucino bien entendu de haute volée !

...

Lire la suite

16 12 13
Allez, encore une adresse à Tokyo: udon au Taniya et puis on rentre !

Allez, encore une adresse à Tokyo: udon au Taniya et puis on rentre !

C'est sans doute l'une des expressions des plus plaisantes de la cuisine japonaise, les nouilles udon. Tout un repas en un plat, après on repart gaillard et rassasié; content et allègre. J'aime aussi les climats de ces restaurants: on est concentré sur son bol tout en profitant de la bonne humeur de l'adresse. Mon ami Kozo avait eu la bonne idée de me guider là, à Taniya, où l'on réalise sur place les nouilles  udon. j'en suis ressorti enchanté. Il n'en tient, à présent, qu'à vous !

...

Lire la suite

15 12 13
Tokyo, dimanche matin, c

Tokyo, dimanche matin, c’est le marché aux puces à Yoyogi-koen…

Dans le quartier de Shibuya, à la station Harajuku, près de la scène centrale de cet immense parc, se tiennent les puces. Il faisait un temps superbe. Et dans tous les coins du parc, on s'agitait: pique nique, joggeurs, petits groupes, compagnie de danse, aveugles courant avec un partenaire…et puis ces petites puces charmantes…


photos FS

14 12 13
Tokyo: dans le jardin Happo En, à Shirokane, le bonheur apaisé

Tokyo: dans le jardin Happo En, à Shirokane, le bonheur apaisé

Le week end, et même en semaine, dans le jardin ravissant de Shirokane, se pressent les couples fraîchement mariés en quête d'immortalité. Rien de plus simple de les approcher, de leur demander la permission et d'entrer quelques instants dans ces moments importants. Après, on salue et on remercie le ciel d'être à Tokyo…


13 12 13
Tokyo, rien ne se perd...

Tokyo, rien ne se perd…

 

Au milieu de la nuit, j'ai réalisé que j'avais oublié mon appareil photo dans un bar de Ginza. C'est drôle, mais j'y suis allé l'âme en paix, car je savais qu'il m'y attendait. La même mésaventure m'était arrivé à Paris, dans un cinéma, à Odéon, j'y suis retourné la séance d'après: bien entendu, personne ne l'avait trouvé…

Effectivement, l'appareil photo était en bonne place, avec le sourire du serveur, la complicité amusée de la clientèle. C'est toujours comme ça  Tokyo. Si bien qu'en revenant à l'hôtel, apercevant une belle écharpe sur le trottoir, je me suis senti naturellement redevable de cet esprit si civique. Je l'ai nouée  à proximité en espérant que sa propriétaire repasserait par là. Le lendemain, elle n'était plus là …

...

Lire la suite

13 12 13
Tokyo: juste pour le regard, le grand magasin Wako...

Tokyo: juste pour le regard, le grand magasin Wako…

L'immeuble neo renaissance est majestueux, les rayons profondément luxueux, l'accueil parfait. On n'est pas obligé de s'y ruiner.Quelques mouchoirs ciglés, et voila tout, c'est exquis, si japonais et d'un calme royal… A l'angle de Ginza Dori et de Harumi Dori …